Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Entrée du Musée

Le musée du Dodo

Emmanuel Richon

Mes plus vifs remerciements à
Pushpa Lallah, Francesca Palli et Krishna Tripathi
sans lesquels ce site n'aurait pas d'existence.

à ma fille, Sélina, Vidyapati

Préambule

Eduard
Dodo d'Edward, vers 1626, peinture à l'huile sur toile, par Roelandt Savery.

D'une taille supérieure à celle d'un gros dindon, le Dodo, de son nom scientifique, Raphus cucullatus (L.1758), également connu en français comme «dronte», était un oiseau vivant à l'Ile Maurice, incapable de voler. On estime que, soixante dix ans à-peine après sa découverte, le dernier représentant de cette espèce avait disparu. Le caractère subit de cette perte a valu, mauvaise conscience oblige, la création d'un mythe, d'une vraie légende.

A quoi ressemblait-il ? Après sa disparition, l'animal ne nous laissa plus pour tout héritage, qu'une vague trace bien vite effacée. Ce ne sont pas les quelques vestiges fragmentaires, ni les trop rares ossements recueillis, pas même les quelques représentations picturales, qui nous permettront de nous faire une idée précise de l'apparence de cet animal.

Les descriptions originales faites par les contemporains sont bien souvent contradictoires ou fantaisistes, parfois simplement subjectives, tant et si bien qu'on a peine aujourd'hui à se faire une idée exacte. Finalement, de tout cela, ce sont plutôt les interrogations infinies qui subsistent, suscitant fantasmes et anthropomorphismes.

Un aspect incongru et un rien ridicule semble prédominer néanmoins, tant et si bien que, le concernant, tout fut écrit et brodé, y compris les fantaisies les plus pures. Symbole écologique de l'imbécillité de l'Homme, incapable de préserver les conditions de sa propre survie et laissant disparaître autour de lui toute la diversité de son environnement, le Dodo est un symptôme de notre décadence.

Seul animal connu à avoir droit à une majuscule ô combien emphatique, ce bipède qui ne volait pas, est un emblème. D'ailleurs, à bien y réfléchir, toute son histoire s'avère aristocratique, touchant à la noblesse de son époque, qui aurait comme déteint sur lui. Les Anglais ne déclarent-ils pas «as dead as the Dodo?» Derrière sa disparition irrévocable, se cache le fantasme démiurgique d'un clonage impossible. Sans oublier que cet étrange oiseau est, entre autres, l'un des symboles nationaux de notre Ile Maurice indépendante.

Imaginons un oiseau qui ne pourrait pas être qualifié de volatile! Un bipède donc, et bien terrien qui plus est,… tout comme nous… Sans oublier que les oiseaux sont les seuls à pouvoir développer une faculté d'expression vocale qu'on a été jusqu'à comparer à celle de l'humain,…imaginons son embonpoint légendaire, sa démarche débonnaire, nous voilà déjà dans un dessin animé de Tex Avery où l'anthropomorphisme règne en maître. L'affabulation y trouvera son compte, l'univers fantastique aussi, avec un rien de ridicule en prime.

Laissons Lewis Caroll s'emparer du mythe et le secouer un rien, nous pouvons être sûrs que voilà le meilleur cocktail pour la célébrité !

dodo

Avan teks

Extrait sonore

crée et hébergé par kiltir.com

dodo1
Dodo, 1626, peinture à l'huile sur toile, par Roelandt Savery (1576-1639).

Dodo, so non siantifik li Raphus cucullatus, so sayz ti pli gran ki enn gro denn, bann Franse, ti apel li usi «dronte». Sa zwazo la ti pe viv dan Maurice, li pa ti pe kapav anvole. Dimunn panse ki, pa mem 80 lane apre ki finn dekuver li, dernye Dodo finn disparet. Sa vites li'nn disparet la, inn fer dimunn santi byen zene. Sa finn kre enn vre lezann, enn mit.

Kuma li ti ete? Apre ki li'nn disparet, li'nn les nu zis enn tras byen feb ki'nn efase byen vit, sel leritaz ki'nn reste, se nek enn tras. Tras la finn efase byen vit. Bann lezo, bann ti morso ti morso ki reste, zot pa ase. Parey kuma bann desin ki nu ankor ena, tu sa la pa ase pu nu gayn enn lide presi kuma li ti ete.

Ena kontanporin inn explike kimanyer so siluet ti ete. Byen suvan ant zot mem zot paret pa dakor. Paret tre sorti dan limazinasyon dimunn ki'nn rekree li. Byen suvan se enn zimaz byen byen personel ki resorti. Finalman, kan azut tusa ansam, ena bann kestyon leve. Sa kapav kre bann fantasm uswa bann manyer interpret zwazo la dan enn fason tro imin, fason ki pa egzak.

Enn laspe zozo la ki finn reste dan nu lespri, se so laparans byen drol ek inpe ridikil. Si nu get byen dan final, tu kitsoz finn ekrir lor Dodo, tu dimunn finn azut so grendisel, lerla nu finn ariv dan enn fantezi net.

Dodo, li enn senbol betiz limanite lor problem lekolozi. Lefe ki bann imin pa ti kapav prezerv bann kondisyon so prop lexistans, lefe ki imin finn les diversite lanvironnman disparet otur li, sa zozo la li paret enn senptom nu dekadans.

Dodo sel zanimo ki ena drwa a enn let maziskil byen merite. Li ti enn delapat ki pa ti anvole, ki'nn fini par vinn enn lanblem. Eski bann Angle pa dir «as dead as the Dodo?»

(mor kuma enn Dodo?). Dodo inn disparet. Pa kapav fer aryer. Deryer sa realite la nu ena enn lide imaziner enposib pu reklonn li enn zur. San nu bliye byen sir, ki sa zwazo byen drol la, li usi enn senbol nasyonal nu pei Moris, enn pei indepandan.

Mazinn enn zozo ki pa kapav apel enn zozo volan! Enn delapat alor, ek ki viv lor later. Parey nu mem… Fale pa bliye ki nek zozo ki kapav devlop enn puvwar pu eksprim li mem par servi so lavwa ki'nn ariv konpare ek lavwa imin… mazinn so gabari ki'nn vinn enn lezann, so manyer marse dan zar? konfyan? avek lasirans ?) ki lakoz so febles, ala kumadir nu'nn fini ariv dan enn desin anime Tex Avery kot zanimo kaptir personalite imin dan enn manyer frapan. Ladan azut so bann zistwar ki'nn invante ek so liniver fantastik kot ridikil divan divan. Ena usi laranzman bann fe ki amenn ziska tisaz enn zistwar, ena sa liniver fantastik avek enn pinse ridikil ki merit enn rekonpans.

Si nek donn lokazyon Lewis Caroll manye mit la enn tipe mem, ala kot kapav fer enn bon koktel pu kree enn personaz seleb.

dodo

Préambule | Les mystères d’un nom | Dodoland | Témoins oculaires | Des contradictions évidentes | Premières légendes | Derniers témoins | Physionomie du Dodo | Le Dodo de Prague | Le Dodo de Surat | Le Dodo d'Amsterdam | Des Dodos blancs | L'image déformée d'une image déformée | Où est la vérité ? | Quels vestiges ? | Mais d'où sort-il cet oiseau ? | Injustice pour tous les autres | Les tortues géantes Cylindraspis | Quel régime alimentaire ? | Symbiose avec les tortues ? | Le Dodo d'Alice |Frère du Dodo| Découvertes du solitaire | Evolution | As dead as the Dodo ? | Conclusion ? | Bibliographie | Questionnaire destiné aux scolaires | Le Dodo a désormais son Musée virtuel | Réactions | Presse | Contemporains disparus | Dodo and solitaires, myiths and reality | Texte de Buffon consacré au Dronte | Louis Etienne Thirioux | Short communications | Emmanuel Richen sonne "Le Reveil du dodo" | Le reveil du dodo | Il faut sauver le dodo | The intercultural dodo | Sous la varangue | Des dodos comme s'il en pleuvait !!!... | Le Dodo de Lausanne
 

Avan teks | Mister enn non | Dodoland | Temwen vizyel | Enn ta kontradiksyon | Premye lezann | Dernye temwen | Dodo la so portre | Dodo Prag la | Dodo Surat | Dodo Amsterdam | Bann Dodo blan | Zimaz enn zimaz enn zimaz,… | Kot laverite ? | Ki pe reste aster ? | Dodo la, ofe ki li ete ? | Pa Dodo selman | Bann torti zean, fami Cylindraspis | Ki zot ti pe manze ? | Ki zot ti pe manze ? | Sinbyoz1 ek torti ? | Dodo Alice | Dodo la so frer | Dekuvert soliter | Evolisyon | Konklizyon ? | Bibliographie | Kestyoner pu bann zelev

Viré monté