Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Entrée du Musée

Le musée du Dodo

Emmanuel Richon

Des contradictions évidentes

Perroquets pourchassés

Perroquets pourchassés, d'après le récit illustré de Van West-Zanen, Amsterdam, 1648.

A l'automne 1601, le navire Gelderland revint une seconde fois de Maurice avec, à son bord, un journal conséquent, plus tard relié en deux tomes, qui contredit les autres témoignages contenus dans les récits du précédent voyage. Au sein de ce nouveau recueil, de nombreux dessins et quelques écrits sur le Dodo :

Ces oiseaux vivent à Maurice où on peut les rencontrer en grand nombre. Ils y pullulent car ils ne peuvent s'échapper de l'île, étant inaptes au vol. Ils nous procurent une nourriture valable qui nous rassasie à satiété. Souvent, ils ont une pierre dans leur gésier, aussi grosse qu'un œuf de poule, parfois moins, nous les avons nommés «oies de kermesse».

A l'opposé de ce témoignage, Wilhelm Van Westzanen, capitaine du Bruin-Vis, qui débarqua à Maurice en l'année 1602 de retour de la côte de Coromandel, dans un premier rapport, ne manqua pas de mentionner le fait que les Dodos avaient une chair particulièrement coriace et, de plus, ayant mauvais goût, impossible à ingérer.

Pourtant, au sein du même rapport, mais en date du 4 août cette fois, on peut lire une autre note qui paraît étrange, compte tenu du jugement qui précède :

Les marins rapportèrent à bord cinquante grands oiseaux, dont vingt-quatre ou vingt-cinq Dodos, si gros et dodus que deux seulement ne purent être mangés en un seul repas et qu'il nous fallut saumurer les restes par la suite. 

Il y a également cette gravure sur bois célèbre car toujours utilisée à seule fin d'illustrer l'idée répandue que les Hollandais auraient décimé les Dodos. Cependant, un examen plus attentif permet de voir que les chasseurs en question poursuivent des perroquets et non des drontes.

Au début du XVIIe siècle, les témoignages sont nombreux à faire mention du Dodo, mais sans que cela apporte véritablement quelque information nouvelle. Ce n'est qu'en 1611, lors de l'escale à Maurice de Pieter Willem Verhaeven, que nous apprenons quelque chose de nouveau sur notre animal. Ce rapport fit l'objet d'une publication en 1613 à Francfort.

 Là-bas, les oiseaux vivent à foison, tourterelles, perroquets gris, «Rabos forcades», perdrix grises, poules d'eau sauvages, ainsi qu'un grand nombre de specimens d'un autre oiseau aussi gros qu'un cygne. Sa tête est grosse et comme plissée sur le dessus, comme s'il portait un bonnet. De plus, ses ailes atrophiées consistent en cinq ou six plumes jaunes, ajoutons encore quatre ou cinq autres en guise de queue et quelques duvets frisés grisâtres à l'arrière de son dos. Nous les appelons «oiseaux dégoûtants». Nous en avons capturé une grande quantité que nous avons mangés. Nous avons fait de même avec les tourterelles, des pigeons sauvages, des perroquets. Ces oiseaux vivent par bandes et il est très facile de les tuer avec un simple bâton. Les marins les chassèrent en prenant tout de même garde aux coups de bec car ils peuvent vous pincer très fort le bras ou la jambe.

  
dodo   
  

Enn ta kontradiksyon

Extrait sonore

crée et hébergé par kiltir.com

b

Dan lotonn 1601, nu ena enn lot temwanyaz ki dir in pe lekontrer seki ti dir avan la : Gelderland ti return Maurice enn dezyem fwa e bann Olande ti fer enn nuvo zurnal de bor ki ti finn relye an de volim kan zot finn returne. Andan sa de liv la, ena buku desin ek inpe teks lor Dodo :

Sa bann zozo la, ki viv dan Maurice dan enn gran gran kantite, zot pa kapav anvole pu al enn lot plas. Zot kapav donn u enn nuritir byen valab ki fer u refer. Suvan, zot ena enn ros andan zot zezye, parfwa groser parey enn dizef pul, parfwa pli tipti usi. Nu apel zot «Lezwa fancy-fair».

Wilhelm Van Westzanen, kapitenn Bruin-Vis, ti debark Maurice dan lane 1602, letan li ti pe return depi lakot Es Lend. Dan so premye rapor, li mansyone ki bann Dodo, zot laser telman koryas ek zot gu degutan, pa kapav manze mem. Purtan, dan samem rapor, kat ut la, nu truv enn not ki paret drol apre sa premye zizman la

Bann maren finn ramenn abor senkant gran zozo, parmi ena 24 u 25 Dodaarsen, ki sitan gro e gra, ki pa ti kapav manz de antye dan enn sel repa. Leres, nu ti met sale.

Ena usi enn gran gravir lor dibwa ki byen seleb e ki tuzur ti pe servi pu dir ki bann Olande inn lasas Dodo. Me si u examinn li pli pre, u pu kapav truve ki se bann kakatwa ki bann marin ti pe tuye, pa bann Dodo.

Dan kumansman 17yem syek, ena buku rapor mansyonn Dodo la, me san nu kapav anprann kitsoz nuvo lor li. Fode nu atann 1611, letan Pieter Willem Verheven ti fer eskal dan lil, pu ki nu arive lir kitsoz nuvo lor sa zanimo la. So rapor finn piblye dan lane 1613 dan Francfort.

Laba, ena enn ta zozo kuma turtrel, kakatwa gri, “Rabos forcades”, perdri gri, puldo sovaz, ek enn lot zozo, groser enn “cygne”. Li ena enn gro latet, lao ena enn lapo fer pli ki paret kuma enn ti bone. Ek sa, so bann lezel, anplas zot, senq u sis plim zonn, plis kat u senq lezot ankor anplas so lake ; apre sa, enn bann plim frize frize gri gri lor laryer so ledo. Nu apel zot “zozo degutan”. Ena enn ta ki nu finn maye apre nu finn manze. Nu'nn fer parey ek turtrel, pizon sovaz, kakatwa. Zot tu viv ansam par grup e li byen fasil pu tuy zot ek enn badinn. Bann marin inn lasas zot me zot fer atansyon, pangar gany kut labek, kapav gany pense for for dan lebra u swa dan lazam.

dodo

Préambule | Les mystères d’un nom | Dodoland | Témoins oculaires | Des contradictions évidentes | Premières légendes | Derniers témoins | Physionomie du Dodo | Le Dodo de Prague | Le Dodo de Surat | Le Dodo d'Amsterdam | Des Dodos blancs | L'image déformée d'une image déformée | Où est la vérité ? | Quels vestiges ? | Mais d'où sort-il cet oiseau ? | Injustice pour tous les autres | Les tortues géantes Cylindraspis | Quel régime alimentaire ? | Symbiose avec les tortues ? | Le Dodo d'Alice |Frère du Dodo| Découvertes du solitaire | Evolution | As dead as the Dodo ? | Conclusion ? | Bibliographie | Questionnaire destiné aux scolaires | Le Dodo a désormais son Musée virtuel | Réactions | Presse | Contemporains disparus | Dodo and solitaires, myiths and reality | Texte de Buffon consacré au Dronte | Louis Etienne Thirioux | Short communications | Emmanuel Richen sonne "Le Reveil du dodo" | Le reveil du dodo | Il faut sauver le dodo | The intercultural dodo | Sous la varangue | Des dodos comme s'il en pleuvait !!!... | Le Dodo de Lausanne
 

Avan teks | Mister enn non | Dodoland | Temwen vizyel | Enn ta kontradiksyon | Premye lezann | Dernye temwen | Dodo la so portre | Dodo Prag la | Dodo Surat | Dodo Amsterdam | Bann Dodo blan | Zimaz enn zimaz enn zimaz,… | Kot laverite ? | Ki pe reste aster ? | Dodo la, ofe ki li ete ? | Pa Dodo selman | Bann torti zean, fami Cylindraspis | Ki zot ti pe manze ? | Ki zot ti pe manze ? | Sinbyoz1 ek torti ? | Dodo Alice | Dodo la so frer | Dekuvert soliter | Evolisyon | Konklizyon ? | Bibliographie | Kestyoner pu bann zelev

Viré monté