Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Entrée du Musée

Le musée du Dodo

Emmanuel Richon

Premières légendes

Premières légendes

Dodo, poule rouge et canari huppé, trois oiseaux disparus. Thomas Herbert, 1634.

En 1629, l'Anglais Thomas Herbert se rendit en Perse en tant qu'ambassadeur britannique. Dans son mémoire de voyage, on apprend de nombreux détails importants, et tout d'abord le fait que c'est lui qui, pour la première fois, se sert du terme “Dodo” pour qualifier l'oiseau :

Le Dodo ne vit qu'à Maurice et Rodrigues. Sa taille importante le rend comparable à cet oiseau mythique que les Arabes nomment «phoenix». Son corps rondouillard et grassouillet pèse aux alentours d'une cinquantaine de livres. Lorsque vous le voyez pour la première fois, il ne manque pas de vous laisser rempli de curiosité. Bien que comestible, les vrais gourmets le jugeront sans valeur culinaire et même un rien dégoûtant. Pour ceux qui étaient habitués à manger à bord la même nourriture monotone et peu fameuse, il était aisé malgré tout, de s'en satisfaire.

Sa physiognomie paraît triste, la nature ne l'ayant pas doté d'une belle apparence. Son corps obèse, ses ailes atrophiées, malgré son inaptitude au vol, juste là pour nous rappeler son appartenance au règne ornithologique. Sa tête déplumée et comme chauve, surmontée d'un panache ridicule, son bec courbe et vert olivâtre, aux narines visibles, ses petits yeux, pareils à des diamants lisses et ronds, ses plumes rebelles qui font duvet et sa queue consistant en trois frisettes ridicules, ses pattes comme rivées au corps, ses serres munies d'ergots saillants. Il mange énormément et a bon apétit, il semble pouvoir se contenter de tout et même de cailloux ou de petits morceaux de métal qu'il avale sans se faire prier.  

Cet ouvrage de Thomas Herbert a paru en maintes versions dans différentes éditions. Dans la version de 1634, ce qu'il y a de remarquable, c'est cette gravure où figurent ensemble pour la première fois, trois oiseaux qui seront amenés à disparaître. Etait-ce prémonition? Le Dodo, la poule rouge (Aphanapteryx bonasia) et le canari huppé (Lophopsittacus mauritianus). Dans cette même version, Thomas Herbert nous montre l'animal, avec ses plis sur sa tête, son tronc boursouflé, son regard brillant, ses pattes immenses et noires, aux ergots puissants.

Ce mémoire anglais est aussi crucial, parce que, même si l'année de son édition fut tardive, 1658, sa conception date quant à elle de l'année 1634 et que l'auteur nous y apprend un fait d'importance : la raréfaction du Dodo était déjà notable.

Dans un autre manuscrit de 1631, anonyme, un marin nous livre une étude comportementale du dronte. Le Dodo y est d'ailleurs qualifié d'un nom comique pour le moins, «bourgmestre»:

Ces bourgmestres sont fiers et magnifiques. Ils viennent à votre rencontre sans méfiance, un rien hautains, l'air sévère, ils ouvrent leur bec, n'ont aucune crainte, paraissent même téméraires et ne reculent pas lorsque vous allez au devant d'eux. Pour se défendre, leur seule arme est leur bec avec lequel ils peuvent vous « mordre » avec force. Ils mangent des fruits crus. On ne peut pas dire qu'ils soient beaux, mais, bien dodus, nous appréciions de pouvoir en rapporter régulièrement à bord.

De son vivant, le Dodo a souvent été considéré comme une erreur de la nature; les descriptions ont rarement été tournées à son avantage. Imaginons alors les affabulations pures et simples qui furent tissées une fois l'animal disparu! En témoignent ces écrits du baron Grant, qui séjourna à Maurice de 1740 à 1758:

c'est un animal tout à fait stupide… Sa tête est longue, large et difforme. Sa viande est couverte de graisse mais est également si nourrissante que trois ou quatre de ces oiseaux suffisent à remplir l'estomac d'une centaine de personnes. 

La qualité de scientifique n'empêcha pas Buffon lui-même de s'emballer dans ses propos relatifs au Dodo:

Représentez-vous un corps massif et presque cubique, à peine soutenu par deux piliers très gros et très courts… La grosseur qui, dans les animaux, suppose la force, ne produit ici que la pesanteur.

L'autruche, le touyou, le casoar, ne sont pas plus en état de voler que le dronte; mais du moins ils vont très vite à la course, au lieu que le dronte paraît accablé par son propre poids et avoir à peine la force de se traîner: c'est dans les oiseaux ce que le paresseux est dans les quadrupèdes, on dirait qu'il est composé d'une matière brute, inactive, où les molécules vivantes ont été trop épargnées.

Il a des ailes, mais ses ailes sont trop courtes et trop faibles pour l'élancer dans les airs; il a une queue, mais cette queue est disproportionnée et hors de sa place: on le prendrait pour une tortue qui se serait affublée de la dépouille d'un oiseau, et la nature, en lui accordant ces ornements inutiles, semble avoir voulu ajouter l'embarras à la pesanteur, la gaucherie des mouvements à l'inertie de la masse, et rendre sa lourde épaisseur encore plus choquante, en faisant souvenir qu'il est un oiseau. 

dodo

Premye lezann

Premières légendes

Le Dodo de Van den Broeckes.

Dan memwar enn vwayaz ki enn Angle, Thomas Herbert, inn fer, letan li ti pe al Lapers antanki anbasader britanik, lane 1629, nu truv buku detay byen byen inportan : li mem premye dimunn ki finn apel zozo la “Dodo” pu premye fwa :

Dodo la li viv nek dan Maurice ek Rodrigues e, parski so sayz byen gran, kapav konpar li ek bann zozo mitik ki bann Arab apel “feniks”. So lekor li ron ron, ek byen gra, so pwa li anba senkant liv. Buku dimunn byen kirye kan truv li pu premye fwa. Kapav manz li me, pu bann ki ena bon gu dan manze, li paret degutan e so laser pena valer. Saki abitye manz enn manze degutan, kapav manz li kan mem.

So figir paret tris parski lanatir pa finn donn li enn laparans zoli zoli : so lekor tro gro, so lezel tro tipti, li pa kapav anvole, kuma dir, pu donn nu enn sinyal ki li kan mem enn zozo. Lamwatye so koko sov, rekuver par enn sort kongolo ole ole, so labek kurbe par anba ek so bann tru nene, li kuler ver ver inpe zonn zonn. So lizye tipti, parey kuma dyaman, lis lis ron ron, so plim, li kuma dive, ek so lake, zis trwa tipti plim frize frize kurt kurt, so lapat, paret kole anba so lekor e so bann zong, parey bann grif ekstra fite. Li manz buku, li ena buku lapeti, li kapav manz manz mem bann ros u metal. 

Sa liv Thomas Herbert la, li finn paret dan plizyer edisyon ek sak fwa ena enn teks diferan. Dan so versyon 1634, seki remarkab, se ki pu premye fwa finn regrup trwa zozo ansam ki finn disparet ansam: Dodo, pul ruz (Aphanapteryx bonasia) ek usi kanari kongolo, (Lophopsittacus mauritianus). Dan sa edisyon la, T. Herbert montre nu bann pli lor latet Dodo ek so tron pwatrinn anfle anfle. So lizye briye, so lapat gran ek nwar, so bann zong byen for. Rapor sa Angle la, li byen inportan usi, parski li date lane 1634 ek, mem si li finn paret byen apre, nek dan lane 1658, loter pe dir nu enn zafer byen inportan: lakantite Dodo ti byen diminye ek Dodo ti kumans vinn rar.

Dan enn maniskri 1631 ki anonim mem, enn maren ape dekrir nu enn tipe Dodo so konportman. Dodo la, zot apel li par enn ti non komik : «Lemer».

Sa bann Lemer la, zot fyer ek zot manifik. Zot vinn ver u pu zwenn u, enn tipe gran nwar, inpe red red e sever, zot uver zot lagel, zot pa gany per, zot byen byen krint, zot pa rekil ditu letan u sey zwenn zot. Pu fer lager, zot ena enn sel zarm, se zot labek. Avek sa, zot kapav «mord» u byen byen for. Zot manz plito bann fri kri. Pa kapav dir zot zoli, me zot laser bon pu manze e nu ti byen kontan ramenn enn ta abor bato.

Letan li ti vivan, Dodo la ti deza konsidere kuma enn lerer lanatir, plipar bann deskripsyon ti pe riy li. Mazinn inpe tu sa bann koze manti ki'nn ekrir apre so disparisyon! Ekut inpe seki baron Grant inn ekrir lor zozo la letan li finn res Moris, ant 1740 ek 1758:

Dodo, sa li enn zanimo byen byen bet mem ... so latet long, larz, pena form. So lavyann gra gra me byen nurisan. Trwa kat sa bann zozo la kapav ranpli vant enn san dimunn.

Mem enn syantifik kuma Buffon, inn ekrir gro betiz lor sa zozo la :

Mazinn inpe so lekor, byen gro ek inpe kare kare, zis so de gro lapat kurt kurt sort ladan kuma de poto… Pu tu lezot zanimo, groser rime ek lafors, pu Dodo, li rime ek pares. Lotris, tuyu, kazoar, zot usi pa kapav anvole, me selman omwens, zot kapav galupe byen vit. Dodo la, li, so pwa pe ekraz li, pa kapav marse mem, bizin trenn trene.

Ena enn sinz Lamerik appel parese, pa kone mem pu kifer li ena kat lapat. Dodo inpe parey, so bann lezel, wadire sa zozo la, enn matyer brit, san lenerzi mem, baznn atom ki ape konpoz li, pa tro vivan mem.

Li ena lezel, me tro kurt, tro feb, pa kapav anvole, li ena lake, me pa servi narnye e pa mem dan so plas. Letan nu get li, nu kapav pran li pu enn torti ena plim lor li.

Lanatir, letan li'nn donn li lezel, inn donn li zis enn dekorasyon pa servi narnye, lerla li paret maladrwa ek lur, difisil pu krwar li enn zozo.

dodo

Préambule | Les mystères d’un nom | Dodoland | Témoins oculaires | Des contradictions évidentes | Premières légendes | Derniers témoins | Physionomie du Dodo | Le Dodo de Prague | Le Dodo de Surat | Le Dodo d'Amsterdam | Des Dodos blancs | L'image déformée d'une image déformée | Où est la vérité ? | Quels vestiges ? | Mais d'où sort-il cet oiseau ? | Injustice pour tous les autres | Les tortues géantes Cylindraspis | Quel régime alimentaire ? | Symbiose avec les tortues ? | Le Dodo d'Alice |Frère du Dodo| Découvertes du solitaire | Evolution | As dead as the Dodo ? | Conclusion ? | Bibliographie | Questionnaire destiné aux scolaires | Le Dodo a désormais son Musée virtuel | Réactions | Presse | Contemporains disparus | Dodo and solitaires, myiths and reality | Texte de Buffon consacré au Dronte | Louis Etienne Thirioux | Short communications | Emmanuel Richen sonne "Le Reveil du dodo" | Le reveil du dodo | Il faut sauver le dodo | The intercultural dodo | Sous la varangue | Des dodos comme s'il en pleuvait !!!... | Le Dodo de Lausanne
 

Avan teks | Mister enn non | Dodoland | Temwen vizyel | Enn ta kontradiksyon | Premye lezann | Dernye temwen | Dodo la so portre | Dodo Prag la | Dodo Surat | Dodo Amsterdam | Bann Dodo blan | Zimaz enn zimaz enn zimaz,… | Kot laverite ? | Ki pe reste aster ? | Dodo la, ofe ki li ete ? | Pa Dodo selman | Bann torti zean, fami Cylindraspis | Ki zot ti pe manze ? | Ki zot ti pe manze ? | Sinbyoz1 ek torti ? | Dodo Alice | Dodo la so frer | Dekuvert soliter | Evolisyon | Konklizyon ? | Bibliographie | Kestyoner pu bann zelev

Viré monté