Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan
FLUX D'INFORMATIONS   feed   facebook Twitter                  LE POTEAU MITAN
KRÉYOLAD PHOTOTHÈQUE
ARCHIVES INDIANITÉ
MO FLÉCHÉ AUTEURS
MUSÉE DU DODO ZOBEL
FRAZ KREYÒL POTOMITAN IOCP

Visitez notre richissime sommaire vous ne le regretterez pas une seconde!!!

Le site Kapes Kréyol a beaucoup grandi, tant et si bien qu'il déborde le cadre du Capes de créole, tout en gardant une partie réservée à ceux qui préparent le CAPES, il a besoin de répondre à autre chose car il devient toujours plus un lieu d'échange et de promotion de tous les créoles. On a choisi le nom POTOMITAN, qui signifie le «poteau central», pour indiquer que notre site veut être un des piliers des langues et cultures créoles. Nous changerons la présentation du site au fur et à mesure de nos possibilités, si vous notez des problèmes techniques, écrivez-nous. Bonne navigation à tous! Charte de respect et de bienséance.

Les opinions et idées présentées sur le site appartiennent à leurs auteurs, elles ne représentent pas forcément celles du

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe

Septembre

Courbaril

«Cependant  que mon front, au Caucase pareil
Non content d’arrêter les rayons du soleil
Brave l’effort de la tempête
disait un jour un Chêne mégalomane à un Roseau pensif.
Le Fabuliste avait raison
point trop ne faut se vanter
surtout quand on est arbre
et qu’il vous faut vivre
dans le vent au royaume d’Éole
et de celui d’Alcyoné
ou encore comme moi en terre de cyclones
du terrible dieu Hurricane
père des ouragans.
Aussi je ne vous dirai pas que moi le plus fort
le plus beau, le plus extraordinaire des arbres
je suis le maitre de la savane.
Vous m’avez sûrement déjà vu
je ne fais pas partie du paysage de cette ile
je suis ce paysage.
Ceux qui ont pris le temps de m’étudier de près
ont bien vu que j’étais le chant nuptial de Dame Nature1 :
mes feuilles amoureuses de l’Astre du jour
vont par deux.
Si elles s’éloignent l’une de l’autre
pour mieux jouir du soleil dont elles captent l’énergie
elles se collent l’une à l’autre la nuit
pour s’aimer comme le font les amants.
Mon bois est le plus beau du monde.
Quant à mes gousses
ne croyez pas qu’elles s’ouvrent  à tous les vents
et s’offrent au premier venu.
J’y garde enfermé
 le secret de ma force :
de magnifiques semences
de la même couleur lie de vin
que le xylème de mon bois
noyées au milieu d’une poudre farineuse
avec laquelle seuls les connaisseurs
qui ne craignent pas l’odeur du kanfougnan2
font la boisson des Amants !
Qui suis-je ?
Je suis le Courbaril !
C’est ainsi qu’on m’appelle dans mon pays d’origine :
L’Amazonie.

Èktò Poulé
Kapestè bèl dlo