Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Entrée du Musée

Le musée du Dodo

Le Dodo d'Alice

Alice

Dodo par John Tenniel (1820-1914).

Bien que mort et disparu, le Dodo n'est jamais parvenu à se faire oublier totalement. Sa connaissance par l'être humain, même de courte durée, même très partielle et très indirecte, permit au moins une longue vie posthume. De nos jours, le Dodo figure au hit-parade des animaux les plus célèbres.

Sa renaissance est certainement due en bonne partie à la publication du livre pour enfant le plus populaire de tous les temps, Alice au pays des merveilles, qui parut à Londres en 1865. La sortie du livre coïncida d'ailleurs avec les reconstitutions de Richard Owen et la découverte des ossements à la «Mare aux songes» (un nom bien prédestiné à une vocation littéraire).

Lewis Carroll avait apparemment l'habitude de se promener dans la campagne anglaise en discutant avec une petite fille qu'il immortalisera dans son personnage d'Alice. L'une de leurs escapades favorites était d'aller au museum d'Oxford afin d'y voir les vestiges du Dodo.

Le véritable nom de Lewis Carroll (1832-1898) était Charles Dodgson, il sut procurer au Dodo, à travers un conte fabuleux, une place de choix dans la littérature mondiale. Le succès du livre vient également en partie de son illustrateur, John Tenniel (1820-1914) qui procura à l'animal une popularité indéfectible.

Le Dodo surgit au deuxième chapitre, alors qu'Alice tombe dans la mer de ses propres larmes, elle rencontre alors des animaux tombés pareillement, une cane, un aigle, un perroquet et, bien sûr, un Dodo. Afin qu'elle sèche ses larmes, le Dodo, dans la scène suivante, propose de faire une course de vitesse bien compliquée, la «Caucus Race». En outre, il se pose comme arbitre et remet à Alice son propre dé à coudre comme prix.

Le choix des animaux est loin d'être anodin, à travers eux, Lewis Carroll, un conteur né, se raconte en fait lui-même abondamment. Ainsi, dans «Duck» (canard), il faut entendre le nom de son ami de collège Robinson Duckworth, dans «Lory» (perroquet), et «Eagle» (aigle) ceux de ses sœurs Lorina et Edith Lidell et évidemment, dans «Dodo» enfin, le véritable nom de l'auteur lui-même (Dodgson).

L'auteur ne va pas plus loin au sujet de l'animal et de son histoire, mais se sert plutôt du Dodo pour des allusions personnelles et de simples jeux de non-sens, comme il avait coutume d'en faire, dans le plus pur style anglais.

Lewis Carroll acheva d'abord 37 dessins de sa propre main, avant de décider de confier l'illustration à John Tenniel. Pour ce qui est du Dodo, John Tenniel dut faire différentes ébauches. Il s'inspira principalement de son portrait par Roelandt Savery, autrefois propriété de George Edward et que l'on pouvait admirer au British Museum de Londres. Il est néanmoins possible qu'il ait pu s'inspirer de la peinture de Johannes Savery, neveu de Roelandt Savery, qui était quant à elle, directement accessible, étant exposée au museum de l'université d'Oxford. L'énorme popularité des aventures d' Alice au pays des merveilles amena le Dodo à bénéficier d'une célébrité comparable.

Timbre

Dodo Alice

Dodo-Tenniel

Dodo, esquisse par Lewis Carroll (1832-1898)

Malgre so disparisyon, dimunn pa finn bliye li net. Mem si dimunn pa finn konn li ase, mem si nu konesans lor li ti byen limite ek byen indirek, sa ti ase pu permet enn nuvo lavi apre so lamor. Zordizur, Dodo ena enn bon plas dan top senkant bann zanimo ki plis seleb. So renesans, nu dwa li buku a enn liv pu zanfan ki ti ekstra popiler depi so lansman e ki finn rann li seleb, Alice in wonderland. Sa liv la inn pibliye dan lane 1865, seki ule dir ki so dat, li mem dat dekuvert bann lezo Dodo dan «Mare aux songes» (enn non byen predestine pu enn vokasyon literer) ek bann rekonstitisyon skelet Dodo par Richard Owen.

Dapre seki nu kone, Lewis Carroll ti ena labitid al vakarne dan lakanpany Langleter ek enn tifi ar ki li ti pe koz koze. Sa tifi la, li pu rann li imortel atraver so personaz: Alice. Enn dan zot promnad prefere, ti al vizit Myuzeom Oxford pu truv bann res Dodo la.

Lewis Carroll (1832-1898), so vre non ti Charles Dodgson. Sa oter la inn reysi donn Dodo la enn plas mazer dan so kont fantastik atraver so liv, sa finn donn sa zanimo la enn plas lor podyom literatir mondyal. Sikses stori sa liv la vinn usi akoz sa dimunn ki ti fer bann desin dan liv la. So ilistrater, John Tenniel (1820-1914), inn ofer sa zanimo la enn plas byen lao kot zame pa finn redesann depi sa.

Dodo paret dan dezyem sapit sa liv la, letan Alice tom andan lamer so prop larm , lerla li pe zwenn tu bann zanimo ki zot usi finn tom parey dan mem landrwa : enn kanar, enn igul, enn kakatwa, ek byen sir, enn Dodo. Pu fer enn manyer Alice fer so larm vinn sek, Dodo la ape propoz fer enn lekurs galupe byen konplike, apel «Caucus Race». Li pe propoz fer larbit, apre sa, li ofer so lede kutir kuma enn award pu Alice.

Atraver sa zanimo ki Lewis Carroll inn swazire, pa parazar, Lewis Carroll, ki enn dimunn ki konn rakonte, ofe, li mem inn rakont nu pli buku. Par exanp, «Duck» (ki ule dir kanar), ofe li fer referans non so kamarad kolez, Robinson Duckworth, «Lory» (ki vedir kakatwa) ek «Eagle» (Igul), bann non ki kasyet non so de ser : «Lorina» ek «Edith Lidell».

Anplis sa, li kler ki atraver «Dodo» la, se oter la so vre non («Dodgson») ki bizin tande. Byen sir, Carroll pa pe al byen lwen pu li koz lor vre Dodo ki li pa ti kone, me li pe servi li pu kre bann sinp zedmo, bann nonn-senns, kuma li ti abitye fer, dan vre stil angle ki nu kone.

Pu kumanse, Lewis Carroll ti finn fer 37 desin limem, avan li finn pran enn vre desizyon pu konfye desin la dan lame enn ilistrater profesyonel, John Tenniel. Sann la ti fer bann bruyon e li'nn truv so inspirasyon dan Roelandt Savery so tablo ki ti ansyen propriyete George Edward e ki, dan sa lepok la, tu dimunn ti kapav admire dan British Myuzeom Lond.

Amwens ki li'nn al truv so linspirasyon dan enn lot portre ki Johannes Savery, inn penn dapre evdar so tonton Roelandt, parski sa portre la ti ekspoze dan Myuzeom liniversite Oxford. Ofe se popilarite Alice in wonderland ki finn rann Dodo la sitan seleb.

Dodo Alice

Dodo/pelican, par Anselmus de Boodt (1550-1633).

Emmanuel Richon

dodo

 

Préambule | Les mystères d’un nom | Dodoland | Témoins oculaires | Des contradictions évidentes | Premières légendes | Derniers témoins | Physionomie du Dodo | Le Dodo de Prague | Le Dodo de Surat | Le Dodo d'Amsterdam | Des Dodos blancs | L'image déformée d'une image déformée | Où est la vérité ? | Quels vestiges ? | Mais d'où sort-il cet oiseau ? | Injustice pour tous les autres | Les tortues géantes Cylindraspis | Quel régime alimentaire ? | Symbiose avec les tortues ? | Le Dodo d'Alice |Frère du Dodo| Découvertes du solitaire | Evolution | As dead as the Dodo ? | Conclusion ? | Bibliographie | Questionnaire destiné aux scolaires | Le Dodo a désormais son Musée virtuel | Réactions | Presse | Contemporains disparus | Dodo and solitaires, myiths and reality | Texte de Buffon consacré au Dronte | Louis Etienne Thirioux | Short communications | Emmanuel Richen sonne "Le Reveil du dodo" | Le reveil du dodo | Il faut sauver le dodo | The intercultural dodo | Sous la varangue | Des dodos comme s'il en pleuvait !!!... | Le Dodo de Lausanne
 

Avan teks | Mister enn non | Dodoland | Temwen vizyel | Enn ta kontradiksyon | Premye lezann | Dernye temwen | Dodo la so portre | Dodo Prag la | Dodo Surat | Dodo Amsterdam | Bann Dodo blan | Zimaz enn zimaz enn zimaz,… | Kot laverite ? | Ki pe reste aster ? | Dodo la, ofe ki li ete ? | Pa Dodo selman | Bann torti zean, fami Cylindraspis | Ki zot ti pe manze ? | Ki zot ti pe manze ? | Sinbyoz1 ek torti ? | Dodo Alice | Dodo la so frer | Dekuvert soliter | Evolisyon | Konklizyon ? | Bibliographie | Kestyoner pu bann zelev

Viré monté