Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

 

 

 

Robert Berrouët-Oriol

 

Robert Berrouët-Oriol

Repères universitaires

Originaire d'Haïti, formé à l'Université du Québec à Montréal, Robert Berrouët-Oriol est linguiste, spécialiste en aménagement linguistique et en communications institutionnelles. À ce titre, il a œuvré durant 14 ans à l'Office de la langue française du Québec (OLF) où il a notamment été responsable du programme de coopération terminolinguistique entre l'OLF et les universités canadiennes, programme qui consistait à implanter la Banque de terminologie du Québec (BTQ, aujourd'hui Grand dictionnaire terminologique, GDT) et sa méthodologie de la recherche dans ces institutions.

En 1987, sur mandat du Gouvernement du Québec et de l'Office de la langue française (OLF), il a conceptualisé et dirigé une mission auprès de la Faculté de linguistique appliquée (FLA) qui a abouti à la conclusion d'un accord majeur de coopération linguistique entre le Québec et Haiti dans le domaine de la formation et de la gestion des chantiers terminologiques. Cet accord a également permis à Haiti de devenir membre du RINT (Réseau international de néologie et de terminologie).

Au cours des années 1990, pendant sept ans, Robert Berrouët-Oriol a enseigné la linguistique et la communication à la Faculté de linguistique appliquée (FLA) de l'Université d'État d'Haïti puis à l'Université Quisqueya de Port-au-Prince. À la Faculté de linguistique appliquée (FLA), il a introduit pour la première fois en Haïti l'enseignement de la terminologie bilingue et les bases de l'aménagement linguistique en contexte francocréolophone, tout en contribuant à la mise sur pied de la Secrétairerie d'État à l'alphabétisation.

Repères littéraires

Poète et lecteur critique, pisteur de l’œuvre de l’écrivain Franketienne, Robert Berrouët-Oriol a collaboré aux revues Vice Versa, Moebius, Dérives (Montréal), Europe, Saprifage, Revue noire (Paris), Interculturel de Lecce (Italie),  Maison de la Poésie (Namur), Calacs (Ottawa), Quebec Studies (Ohio), Callaloo (Virginie), Chemins critiques et Conjonction (Port-au-Prince). Conférencier invité à plusieurs reprises du CIEF (Conseil international d’études francophones), Robert Berrouët-Oriol est également l’auteur, avec le linguiste Robert Fournier, de la première étude théorique relative au concept exploratoire d’«écritures migrantes et métisses» au Québec – concept depuis lors amplement étudié dans les universités canadiennes et européennes, à travers des thèses, des mémoires et des séminaires de 2e et 3e cycles.  Il a aussi produit plusieurs articles portant sur la fiction romanesque d’Émile Ollivier, Pierre Nepveu, Dany Laferrière, Jean-Claude Charles, etc.

Robert Berrouët-Oriol a publié «Lettres urbaines» (poésie, Éditions Triptyque), suivi de «Le dire-à-soi» (1987) et, au fil des ans, plusieurs textes et poèmes en revues, incluant des traductions anglaises, portugaise et catalane. Il a publié, en 1992, «L'émergence des écritures migrantes et métisses au Québec» dans la revue Quebec Studies (Ohio) et, en 1995, «Poétique, langage et schizophrénie: Frankétienne», dans Poétiques et Imaginaires - Francopolyphonie littéraire des Amériques (sous la direction de Pierre Laurette & H.-G. Ruprecht), Paris, éditions de  L'Harmattan.

En 2005 a paru son livre «Thoraya, d’encre le champ» (poésie, Éditions du Cidihca), traduit en anglais sous le titre «Thòraya, the ink field» (poésie, 2007). En 2009 il a livré «En haute rumeur des siècles» (poésie, Éditions Triptyque) partiellement traduit en catalan pour la Foire internationale du livre de Barcelone et les Noches de poesia, en octobre 2008, auxquelles il a participé. Il est co-auteur du recueil collectif publié, en coédition Espagne/Québec, sous le titre «Troc paroles/Troc de paraules» (poésie, 2008).

Robert Berrouët-Oriol a fait paraître, en janvier 2010, «Poème du décours» (poésie, Éditions Triptyque), et il est également co-auteur de «La transculture et Vice Versa» paru en avril 2010 aux Éditions Triptyque à Montréal. «Poème du décours» a obtenu en France le Prix de poésie du Livre insulaire Ouessant 2010.

Le Conseil des Arts du Canada a nommé Robert Berrouët-Oriol membre du Jury du prestigieux Prix de poésie du Gouverneur général du Canada, section langue française, édition 2012. Le Jury de 3 membres a évalué la centaine de livres reçus en 2012 au Conseil des Arts; il a délibéré au cours du mois d’août et, le 2 octobre, la liste des finalistes de ce Prix de poésie a été publiée sur le site du Conseil des Arts du Canada. Toute l’information relative aux différents Prix littéraires du Gouverneur général du Canada (catégories: poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre, traduction) peut être consultée par ce lien: http://conseildesarts.ca/nouvelles/communiques/2012/pe129935980746037097.htm .

boule

Œuvres

En haute rumeur des siècles Poème du décours L’aménagement linguistique en Haïti : enjeux, défis et propositions découdre le désastre Plaidoyer pour une éthique et une culture des droits linguistiques en Haïti
En haute rumeur des siècles Poème du décours L’aménagement linguistique en Haïti: enjeux, défis et propositions découdre le désastre suivi de l’île anaphore Plaidoyer pour une éthique et une culture des droits linguistiques en Haïti
Éloge de la mangrove La question linguistique haïtienne      
Éloge de la mangrove
2016
La question linguistique haïtienne
2017
     

Sur le web

Sur potomitan

 

À l'émission «Question/réponses» animée par Jean-Jahkob Jeudy de Radio Cacique Haïti émettant depuis le Texas et relayée par plusieurs stations de radio aux États-Unis et en Haïti (surtout en province). Entrevue en créole.

boule

 Viré monté