Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

2023

La Caraïbe et moi

Hector Poullet

Roches gravées de Trois-Rivière (Guadeloupe). Photo Francesca Palli.

La Caraïbe a été le rêve de générations de jeunes Guadeloupéens. Une Caraïbe mythique bien entendu. Si certains jeunes rêvaient d’un retour à la pureté des origines, faisant de l’Afrique ou de l’Inde le pays, la terre de tous leurs fantasmes, comme d’autres dans d’autres cultures ont rêvé d’un  retour en Terre Promise, beaucoup d’Antillais ont rêvé et rêvent encore d’une Caraïbe décloisonnée, d’une Caraïbe à reconstruire.

Reconstruire car de nos jours elle est tellement morcelée, parcellisée,  qu’il est plus courant de dire «les Caraïbes» que «la Caraïbe».

Et pourtant à l’époque précolombienne, il a bien existé une Caraïbe, un chapelet d’iles qui, pour les amérindiens, les kalinas, constituait un seul et même pays. Ils allaient d’une ile à l’autre comme des nomades de la mer, sur leur kanoa, pagayant sans jamais s’arrêter jusqu’à la fin de leur traversée. Certains de leurs «capitaines» devaient connaitre les iles sur le bout des doigts, savaient où trouver les grands arbres pour fabriquer leurs pirogues et  comment se rendre sur la seule ile où trouver le silex pour fabriquer les haches. Ils savaient également où se trouvaient les meilleurs sites avec de bons polissoirs. Sans faire de l’angélisme béat, en sachant parfaitement que ces traversées n’étaient pas sans drames, et que les rencontres pouvaient, parfois, tourner en guerres intestines, il faut bien admettre qu’il y avait en ces temps-là une unité  culturelle dans cette aire archipélagique.

Caraibe

Carte de la Caraibe. Source: Blank world map.
Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.

Je vais dans cette rubrique, vous parler de quelques-unes de ces  iles de la Caraïbe que j’ai pu visiter, des difficultés que j’ai rencontrées au cours de ces voyages. Je vais, au cours de l’année 2023, vous parler d’enthousiasme et de déceptions, d’un rêve toujours en cours, toujours inachevé. Vous découvrirez mon pays Caraïbe, de Sainte Croix à Bonaire, en vous choisissant une ile par mois.

«Mi péyi-la, i la, an plen mitan lanmè, an plen mitan solèy!».

Roches gravées de la rivière du Plessis (Guadeloupe). Photo Francesca Palli.

*

 Viré monté