Travaux du GEREC-F

DICTIONNAIRE DES TITIM ET DES SIRANDANES

(Antilles-Guyane et Océan Indien)
JEUX DE LANGUE EN PAYS CREOLE

3ème partie (b)

par Raphael Confiant
 

Traduction des "Titim" et des "Siradanes"

ABREVIATIONS  
K.: Cariacou
Dom.: Dominique
Gr.: Grenade
Gwd.: Guadeloupe
Guy. : Guyane
H.: Haïti
L-s.: Les Saintes
M-g.: Marie-Galante
M.: Martinique
Ma.: Maurice
R.: Réunion
Sl.: Sainte-Lucie
Sm.: Saint-Martin
Sey.: Seychelles
T.: Trinidad

 

Nous avons retenu comme critère de classement des "titim" et des jeux de mots la mise en relief (à l'aide de caractères gras dans le texte) du premier mot principal de l'énoncé.
Celui-ci peut être soit un "nom" soit un "verbe" soit un "adjectif".

Exemple : Man ni an kay tou an pèsyenn?
(Ce "titim" sera donc classé à la lettre "K").
A l'intérieur de chaque lettre, les mots principaux sont classés par ordre alphabétique.

Classement des"Titim"

A, B, CH, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, R, S, T, V, W, Y, Z

M

509.

Je marche, il marche; je me mets debout, il se met debout?
Une montre. (M.)

510.

Je marchais sur une route. Un petit homme carré m'a barré le chemin?
Un crabe. (T.)

511.

Qu'est-ce qui marche, qui fume et qui a son dos à l'envers?
Un bateau. (M.)

512.

Tous les gens de madame Débattit sont suspendus au manche d'une houe?
Un régime de bananes. (R.)

513.

Quelle île porte le nom d'une dame gentille et aimable?
Marie-Galante. (Gwd.)

514.

Deux femmes sont toujours à se disputer. Elles font Saint François-Basse-Terre mais elle ne se rencontrent jamais pour se battre vraiment?
Les deux roues d'une charrette. (Gwd.)

515.

Une femme en vert, tous ses enfants sont noirs?
Corrossol. (M., Sl.)

516.

Deux vieilles femmes qui bavardent nuit et jour?
La mer et la rivière. (Sl.)

517.

Madame est couchée, monsieur fouille?
Un four à pain. (Sl.)

518.

Madame lance une assiette blanche de son balcon, celle-ci ne se casse pas?
Un crachat. (Sm.)

519.

Je laisse ma femme enceinte, je pars en France. Tant que je ne reviens pas, elle ne peut pas accoucher?
Un fusil chargé. (M-g.)

520.

Madame est couchée, monsieur court?
Le pain. (Guy.)

521.

Une demoiselle et un monsieur travaillent toute la nuit?
La mer. (Sl.)

522.

(Devinette en français)

523.

(Devinette en français)

524.

Macintosh en haut, Macintosh en bas, le Diable au milieu?
Les dents et la langue (ou l'ananas). (Gr.)

525.

Comment fait-on pour reconnaître un homosexuel lorsqu'il vous demande l'heure?
Il vous dit : "Quelle heure est-elle"?. (Gwd.)

526.

Cinquante hommes ont dormi avec un homosexuel. Tous sont passés sur lui. Si cette nouvelle vous parvient, comment vous avez pu l'avoir?
Dans les annales (c'est par où il a pêché que vous aurez la nouvelle). (Gwd.)

527.

Quatre homosexuels sur une chaise, comment font-ils?
Ils retournent la chaise. (La chaise a quatre pattes). (M.)

528.

Trente "Malbars" sur un manche de pioche?
Une grappe de raisins. (R.)
(Un "Malbar est un Indien originaire du sud de l'Inde)

529.

Je suis très malpropre et pourtant, j'embrasse le roi sur la bouche?
Une mouche. (M.)

530.

Ma mère a deux enfants. Ils vont se baigner à la rivière. Ils ne peuvent pas se frotter le dos?
Des bouteilles. (Gr.)

531.

Ma mère a beaucoup d'enfants, elle ne les touche pas du tout?
La guêpe. (Gr.)

532.

Ma mère est malade, je suis allé lui chercher un médecin. Avant que je ne revienne, le médecin était déjà là?
La noix de coco. (Gr.)

533.

Ma mère coud pour tout le monde mais elle-même est nue?
Une aiguille. (K.)

534.
Quand ma mère est jeune, elle ne parle pas mais quand elle devient vieille, elle parle?
Un pois. (K.)
535.

Ma mère a construit une maison, tous ceux qui viennent chez elle sont des "Congos" avec un seul œil?
Une aiguille. (K.)

536.

Ma mère a un arbre. Nous qui sommes des frères ne parvenons pas à y grimper. Quelqu'un sort de loin et y parvient?
Ma sœur. (K.)

537.

Ma mère a une maison, elle tient sur un seul poteau?
Un parasol. (K.)

538.

Ma mère a une maison, elle est couverte de clous?
Le corrossol. (K.)

539.

Ma mère allait à la messe, elle s'est cognée le pied et est revenue?
L'eau de mer. (K.)

540.

Ma mère a envoyé quelqu'un chez le médecin, le médecin est arrivé avant la personne?
La noix de coco. (K.)

541.
Ma mère est habillée pour aller à la messe. Arrivée à l'église, elle enlève tous ses vêtements?
Un bâtiment (bateau). (K.)
542.

Ma mère vit en Angleterre ; elle vous a envoyé une malle, vous l'ouvrez et découvrez qu'elle est vide?
Bambou. (Sl.)

543.

Ma mère a trois garçons. Tous ceux qui la rencontrent lui demandent des nouvelles de l'aîné. Ils ne demandent des nouvelles ni du deuxième ni du troisième?
Le premier son de la grand-messe. (M.)

544.

Je connais une demoiselle, elle se mange les tripes et elle boit son sang?
La lampe. (Ma.)

545.

Une demoiselle est sur le chemin, tous ceux qui passent l'embrassent sur la bouche?
La fontaine. (Ma.)

546.

Une foule de petites demoiselles dans l'habitation, tous leurs vêtements sont en guenilles?
Les bananiers (leurs feuilles sont toujours déchirées). (Ma.)

547.

Il y a une demoiselle qui me suit partout mais que je ne parviens jamais à embrasser?
Mon ombre. (Ma.)

548.

Mangue, abricot, citron, écrivez cela en deux lettres?
Ca. (M-g.)

549.

Je mange blanc, mes excréments sont noirs?
Excrément de cochon. (M.)

550.

Je mange assis, je pisse debout, je vomis la tête en bas?
La couleuvre à manioc (sorte de tamis en corde tressée servant à ôter le suc vénéneux de la pulpe du manioc). (Guy.

551.
Ma mère possède un drap. Il couvre le monde entier, impossible d'achever de le plier?
Le ciel. (T.)
552.

Ma mère m'a envoyé lui chercher des citrons dans le citronnier?
Je lance des pierres après le singe, il me lance des citrons. (M.)

553.

Ma mère a tellement d'enfants qu'elle est incapable de les compter?
Les étoiles. (T.)

554.

Ma mère a un cheval, il porte des brides de toutes les couleurs?
Une aiguille. (M.)

555.

Ma mère m'a donné une femme Elle m'a dit de lui porter de l'eau, du bois et de la nourriture avec juste un franc?
Une noix de coco. (M.)

556.
Ma mère est malade. Elle m'envoie chercher le curé. Avant que je n'arrive, le curé est déjà là?
Je vais cueillir des noix de coco. Lorsque ceux-ci arrivent à terre, je suis encore en haut de l'arbre. (Sey.)
557.

Ma mère possède un drap qui recouvre le monde entier?
Le ciel. (M.)

558.

Qu'est-ce qui est né de sa mère et qui ne porte le nom ni de sa mère ni de son père?
Un mulet. (M.)

559.

Ma mère a un plat, il tombe et ne se casse pas. Il tombe dans l'eau, il ne plonge pas?
Une feuille de papier (ou d'arbre). (M.)

560.

Une mère qui se mange la queue pendant qu'elle court?
L'aiguille et le fil. (M.)

561.

Une mère qui, pour vivre, est obligée de se manger les entrailles et de boire son sang?
Une lampe à pétrole. (M.)

562.

Ma mère possède une petite fille. SA couronne se trouve sur ses pieds?
Une grenade. (M.)

563.

Ma mère m'envoie à la boutique pour acheter un, sis, 0, neuf. Qu'est-ce que je vais acheter?
Un (une paire de) ciseau neuf. (Sey.)

564.

Ma mère a beaucoup d'enfants. Elle les emmène à la rivière. Ils sont incapables de se baigner ni de se baigner l'un l'autre?
Des bouteilles. (T.)

565.

Mère Guinée joue du violon, tous les petits Blancs dansent?
Une marmite de riz sur le feu. (Ma.)

566.

Quelle mère fait un enfant et l'enfant refait celle-ci de la même manière?
La glace. (M.)

567.

Ma mère possède une maison qui n'a qu'une seule porte et une seule fenêtre?
Un four. (T.)

568.

Ma mère a un petit arbuste devant sa porte, il possède douze sortes de fleurs?
Les mois de l'année. (T.)

569.

Ma mère a enfermé trois filles blanches dans une maison. Quand elle revient, elle découvre qu'elles se sont transformées en mulâtresses?
Pain. (T.)

570.

Ma mère possède une barrique sans cerclage, allongée comme une cheminée, ronde comme un ballon?
Une bobine de fil. (T.)

571.

Ma mère a un enfant, il aide tout le monde mais est incapable de s'aider?
Aiguille. (T.)

572.

Ma mère a beaucoup d'enfants?
La guêpe. (T.)

573.

Ma mère a construit une maison, elle lui a mis une seule porte mais pas de fenêtre. Elle a fermé la porte, a allumé un feu à l'intérieur et est partie durant trois jours. Quand elle est revenue, elle a trouvé la maison bien cuite?
Charbon. (K.)

574.

Ma mère a une belle demoiselle. Elle est si fainéante que si on ne lui enfonce pas les doigts dans les yeux, elle ne travaille pas?
Des ciseaux. (Sl.)

575.

Ma mère a une demoiselle, si on ne lui enfonce pas un doigt dans l'œil, elle ne travaille pas?
Un dé à coudre. (Sl.)

576.

Ma mère a une belle demoiselle blanche. Quand elle entre à l'église, elle doit enlever tous ses vêtements?
Le bâtiment à voiles ôte ces dernières en entrant dans la rade. (Sl.)

577.

Ma mère a une petite maison, si elle était blanchie à l'intérieur comme à l'extérieur, des Noirs l'auraient tuée?
Coq. (H.)

578.

Ma mère possède une maison. Il possède un petit garçon de cette taille là. Il remplit toute la maison?
Une lampe. (Sl.)

579.

Une mère a beaucoup d'enfants, elle n'a pas de draps pour eux?
Une mère a beaucoup d'enfants, elle n'a pas de draps pour eux?
Giraumon. (Sl.)

580.

Ma mère habite à l'étranger, elle te sourit?
L'éclair. (Sl.)

581.

Une mère possède une jeune fille, si elle ne lui donne pas une égorgette, elle ne travaille pas?
Une carafe. (Sl.)

582.

Ma mère a un cheval qui ne porte que des brides blanches?
Une aiguille dans laquelle on a enfilé un peu de fil blanc. (Sl.)

583.

Ma mère a un fil blanc. Il prend tout ce qui est sur l'antenne?
Le papier à écrire. (Sl.)

584.

Ma mère vit en Angleterre. Elle m'a envoyé une assiette blanche. Celle-ci ne s'est pas cassée ; je l'ai renversée dans un baquet d'eau, elle s'est cassée?
Une feuille de papier tombée à l'eau. (Sl.)

585.

Une mère change les vêtements de ses enfants lorsqu'elle est fâchée ; lorsqu'elle est de bonne humeur, ses enfants sont nus?
La rivière. (M.)

586.

Ma mère a beaucoup de vieux vêtement avec lesquels elle pourrait faire une couche pour ses enfants. Pourtant, elle les met à terre?
Giraumon. (M.)

587.

Il y a une mère qui fait beaucoup d'enfants. Pendant qu'elle est enceinte, elle fabrique des lits mais au moment d'accoucher, elle se met à même le sol?
Giraumon. (M.)

588.

Il y a une mère qui envoie ses enfants partout ; quand elle meurt, tous ses enfants meurent?
Un bananier. (M.)

589.

Ma mère me frappe toute la nuit?
La mer. (M.)

590.

Il y a une mère qui ne fait que des enfants sorciers?
Le piment. (M.)

591.
Ma mère a un chapeau qui sert à tous ses enfants?
Un joug (pour les bœufs). (M.)
592.

Ma mère possède un arbre que l'on appelle F. M. G.?
Fromager. (M.)

593.

Je suis la mère de mille enfants ; je porte ma couronne sur la tête?
La grenade. (H.)

594.

Ma mère a un enfant; il ne sort jamais de la maison?
Le lit. (H.)

595.

Ma mère a trois enfants ; si l'un est absent, les deux autres ne peuvent pas servir?
Les (trois) pierres du foyer. (H.)

596.

Ma mère a trois enfants. Un gendarme vient les arrêter. L'un d'eux a fondu, l'autre est entré en terre, le dernier dit : si vous en êtes capable, venez m'arrêter?
Le pet, l'urine, le caca. (H.)

597.

Ma mère a un jardin planté en canne à sucre ; elle en arrache une ; impossible de voir en quel endroit du jardin?
Cheveu. (H.)

598.

Ma mère a tué un cochon et est partie à New-York. Quand elle est revenue, elle a trouvé des traces de sang au même endroit?
Les cendres du foyer. (H.)

599.

Ma mère a un jardin de bananes où se trouvent aussi des bananes-massoque. Elle m'a envoyé cueillir des bananes, j'ai pris des bananes-massoque. Quand je suis revenu, elle m'a dit de ramener les bananes-massoque et de lui ramener des bananes. Je suis parti. Je n'ai pas pu trouver où j'avais cueilli les bananes-massoque?
Cheveu. (H.)

600.

Ma mère m'a envoyé une petite valise de vêtements. Plus j'enlève des vêtements, plus je rencontre de beaux vêtements?
Chou. (H.)

601.

Ma mère est morte depuis fort longtemps ; quand je reviens, je n'arrive pas à voir où elle est enterrée?
Le foyer. (H.)

602.

Ma mère a une voiture; tout le temps qu'elle fonce, qu'est-ce qui vole à sa suite?
La poussière. (H.)

603.

Ma mère possède un coq, quand il chante, du feu lui jaillit de la bouche?
Un fusil. (H.)

604.

Ma mère m'a envoyé dans une maison, j'ai passé douze maisons avant d'y arriver. Quand j'y suis arrivé, j'ai rencontré "Trois-trois?
Les trois pierres du foyer. (Dom.)

605.

Ma mère est morte à cause d'un petit mouchoir blanc. Je ne peux pas aller à son enterrement?
Les voiles d'un bateau. (H.)

606.

Ma mère a un petit trou. Seul papa joue dedans?
La serrure. (L-s.)

607.

Ma mère possède un jardin planté en pois-de-choux. Des voleurs l'ont dévasté. Ils ont arraché trois-cent quatre-vingt dix plants. Elle a inspecté les lieux et n'a point vu où s'est produit le vol?
Vos cheveux. (H.)

608.

Une demoiselle va à la messe. Arrivée à la porte de l'église, sa robe tombe?
Le bâtiment à voile qui, en entrant dans la rade, ôte ces dernières. (Sl.)

609.

Il y a une jeune fille dont tout le corps est vert mais le visage est blanc?
Le fruit-à-pain. (Sl.)

610.

Une demoiselle traverse le galabert mais elle ne veut pas la robe d'épines de ce dernier?
La brise. (R.)
(Le "galabert" est une plante buissonnante avec des épines)

611.

Deux demoiselles ne se séparent jamais, il suffit d'un seul mot pour les séparer?
Les lèvres. (R.)

612.

Une demoiselle se trouve au bord du chemin, tous ceux qui passent lui tâtent les seins?
Le papayer. (R.)

613.

Je suis une demoiselle rouge, je suis assise dans un fauteuil vert, il y a un bonhomme vert qui me soutient?
La fraise. (R.)

614.

Il y a une petite demoiselle au bord du chemin. Quand elle soulève sa robe, en dessous est rose?
Un pied de tomate. (R.)

615.

Menton suspendu au corps?
Tuile. (M.)

616.

Un bout de manioc rempli une barrique?
Un dé à coudre. (M.)

617.

Un petit morceau de manioc remplit un baquet?
Un dé à coudre. (M.)

618.

Un morceau de manioc remplit une maison?
Une chandelle allumée dans une maison. (M-g.)

619.

Mange noir, vomit rouge?
Fusil. (Ma.)

620.

Mange par le ventre, vomit par le dos?
Rabot. (Ma.)

621.

Il mange sans arrêt, jamais il n'avale?
Le moulin à cannes. (Ma.)

622.

Deux vieilles demoiselles se disputent jour et nuit?
La rivière et la mer. (M.)

623.
Une demoiselle me suit partout et je n'arrive pas à la joindre?
Mon ombre. (M.)
624.

Un marin écrit à ses parents tant qu'il navigue. Dès qu'il est à terre, il n'écrit plus?
La trace d'un bateau qui disparaît dès que le bateau s'arrête. (Sey.)

625.

(Devinette en français)

626

J'ai beaucoup d'enfants: le soleil se lève, ils se cachent; le soleil se couche, ils sortent?
Les étoiles. (Ma.)

627.

Je marche dans un sentier, jamais je ne me reposerai, jamais je ne reviendrai sur mes pas?
La rivière. (Ma.)

628.

Il marche toujours la tête en bas?
Un clou de soulier. (Ma.)

629.

Je marche, il marche, je m'arrête, il marche?
Ma montre. (Ma.)

630.

Je suis maçon en chef, au fur et à mesure que je marche, je maçonne?
Le pou de bois. (Guy.)

631.

(Devinette en français)

632.

Je me suis enfui pendant dix-huit mois. Quand on m'a attrapé, on m'a attaché avec ma barbe?
Canne. (M.)

633.

Un merle sur trois ilets?
Les trois pierres du foyer. (M.)

634.

Un merle noir sur trois montagnes?
Un fait-tout en terre cuite sur le feu. (M.)

635.

Ma main possède quelque chose, il faut lui toucher la tête pour qu'elle cède la place?
La clé. (Dom.)

636.

Il menace les gens mais ne parle pas?
Le doigt. (Ma., R.)

637.

Mettre, se lever, frapper?
Essayer des chaussures neuves. (Ma.)

638.

(Devinette en français

639.

(Devnette en français)

640.

Une maison possède plusieurs étages, personne n'y habite?
Bambou. (R.)

641.

Bien que je sois très petit, je remplis toute une maison?
Une lampe. (M.)

642.

Il existe une grande maison où tous les bœufs qui y entrent se cassent les cornes mais toutes les génisses les conservent?
L'église. (M.)

643.

Je possède une maison sur vingt-cinq écheveaux?
Un parapluie. (M.)

644.

Je possède une maison de plusieurs étages qui n'a ni portes ni fenêtres?
Bambou. (M.)

645.

Maison remplie, cuisine remplie?
La fumée. (M.)

646.

La tête d'un mulâtre sur la jambe d'un Blanc vous empêche de casser la jambe d'un Nègre?
Une allumette. (M-g.)

647.

On dit qu'il faut protéger les mineurs. J'ai cinq garçons et je protège ceux qui ne sont pas mineurs. Quel est ma profession?
Couturier. (Gwd.)

648.

Si ne s'agissait pas de mini minette, pendu pendette, venu venette, ce serait dormi dorminette?
Cochon, homme, mangue. (M.)

649.

Un homme qui porte sa maison sur son dos?
Une tortue (ou un colimaçon). (M.)

650.

Monsieur pisse en l'air, madame récupère en bas?
Une cafetière. (M.)

651.

Un homme court après sa femme pour l'attraper, il ne l'attrape pas?
Le soleil et la lune. (M.)

652.

Je mesure une toile, jamais je n'en trouve la fin?
Je marche sur la grand-route. (Ma.)

653.

Je suis ici, je suis là-bas?
L'œil. (Guy.)

654.

Un mort aide un vivant à traverser la rivière. Le fruit était bon, la racine était encore meilleure. C'est la parole de Dieu qui a cuit le repas?
C'est un vivant qui s'apprête à traverser une rivière ; la rivière était grosse. Il a vu un bœuf traverser, il s'est mis sur le dos du bœuf. Il a rencontré un corrossolier, il en a mangé les fruits. Quand il a mis pied à terre, il a rencontré un autre, il a rencontré un autre morceau de diamant sous l'arbre. Il est passé près de l'église, il y a rencontré un cochon avec ses dix petits. Il les a tués. Il est entré à l'église; il a rencontré des feuilles de papier; il les a rôties. (Sl.)

655.

Un mort aide les vivants à traverser la rivière?
Un mors de cheval. (M.)

656.

(Devinette en français)

657.

Je possède une petite colline, personne n'arrive à y grimper mais un bœuf y parvient?
La langue du bœuf arrive à lui entrer dans le nez, la tienne n'y arrive pas. (M.)

658.

Deux collines se rencontrent, la pintade vole?
Un pet. (M.)

659.

Qu'est-ce que Dieu a mis au monde?
Toutes choses. (M.)

660.

Une mère a des enfants, leurs pagnes est complètement usé, les enfants sont nus?
La citrouille. (R.)

661.

La mère tousse, les enfants crient?
L'ambrovate. (R.)
(L'ambrovate est une graine comestible peu consommée de nos jours.)

662.
(Devinette en français)
663.

J'ai une montre qui marche et ne s'arrête jamais?
Le cœur. (Sey.)

664.

Ta montre est sur ta couche ta boucle aussi?
(Même réponse car il y a un jeu phonique sur la voyelle "ou" en créole martiniquais). (M.)

665.

Devant et derrière la montagne?
Les oreilles. (R.)

666.

Entre deux montagnes, un petit bonhomme se balance?
Une pipe. (R.)

667.

Quelle montagne n'a pas de descente?
L'âge. (Sey.)

668.

Je monte, je descends, personne n'arrive à m'attraper?
La roue. (Sey.)

669.

Qu'est-ce qui monte et ne descend jamais?
Notre âge. (Sey.)

670.

Le mort conduit le vivant?
Le mors du cheval. (Ma.)

671.

Elle meurt à cause de sa carapace mais sa viande ne sert pas?
La tortue-carette. (Sey.)

672.

Le mort porte le vivant?
Un canot (on tue un arbre pour fabriquer un canot). (Guy.)

673.

(Devinette en français)

674.

Moulin qui marche quatre fois par jour?
La bouche. (Ma.)

675.

Je suis passé quelque part et j'ai rencontré deux personnes. Une très belle jeune fille et une vieille femme. J'ai dit bonjour. Mais la belle jeune fille n'a pas répondu. Pourquoi?
C'est un pied de pois-des-bois. Quand on le secoue, les pois verts ne font aucun bruit, ce sont les pois secs qui répondent. (Gwd.)

676.

Deux personnes sont en haut, quand celles qui sont en bas sont malades, elles viennent leur donner un coup de main, elles viennent les soulager. Quand les personnes du haut sont malades, celles du bas ne viennent pas les soulager?
Vos mains et vos pieds. (R.)

677.

Une personne a sept enfants. Quatre marchent, deux sont morts, un est fou?
Bœuf. (R.)

678.

Pourquoi les gens de jadis faisaient-ils beaucoup d'enfants?
Parce qu'en ce temps-là, il n'y avait pas d'autres distractions. Il n'y avait pas d'électricité, donc ils allaient se coucher tôt. (Gwd.)

679.

Qui se regarde dans un miroir et ne s'y voit pas?
Un aveugle. (M.)

680.

Qu'est-ce que quelqu'un vous demande de lui en donner un peu et qui est en même temps le nom d'une commune?
Petit-Bourg (/petit bout). (Gwd.)

681.

A quel moment quelqu'un voit-il les testicules de son père?
Quand il mange de la papaye. (jeu de mot sur "papay" qui veut dire "papaye" et "papa'y" qui veut dire "son père". (Gwd.)

682.

Deux personnes se baignent sous une douche. Une seule se mouille?
Une femme enceinte. (M.)

683.

Je jette mon mouchoir à l'eau, jamais je n'arrive à le mouiller?
La feuille de songe. (Ma., R.)

684.

Qui est le monsieur qui porte sa maison sur son dos?
Le colimaçon. (Ma.)

685.

Quel monsieur porte le plus grand chapeau?
Celui qui a la plus grosse tête. (Sey.)

686.

Quel mois est le plus vieux?
Janvier ("gens vieux"). (Sey.)

687.
Quel mois porte le nom d'une fille?
Mai. (Sey.)

N

688.

Un habit, pas de culotte?
Un cancrelat. (Ma.)

689.

(Devinette en français)

690.

(Devinette en français)

691.

De quel couleur était le cheval blanc de Napoléon?
Il était blanc. (Sey.)

692.

(Devinette en français)

693.

(Devinette en français)

694.

(Devinette en français)

695.

Je suis né vert, le soleil a blanchi mes entrailles et je sers jusque sur l'autel?
Coton. (M.)

696.

Je suis né noir, le jour de ma mort, je me retrouve blanc?
Cochon. (M.)

697.

Le nègre fait un bouillon blanc?
Le savon. (H.)

698.

La négresse de Desdunes a sarclé avec deux manches de houe?
La poule. (H.)

699.

(Devinette en français)

700.

La négresse joue du violon pendant que tous les petits Blancs dansent?
Un fait-tout de riz sur le feu. (M.)

701.

Mon premier est un nombre. Mon deuxième est le double de mon premier. Mon tout est un grand pays d'Asie?
L'Inde (jeu sur "en" qui veut dire "un" et "dé" qui signifie "deux"). (Gwd.)

702.

Deux hommes malades sont couchés à l'hôpital, ils parlent d'un pays. Lequel?
L'Italie (ils sont "lit à "lit). (M.)

703.

Un petit homme et une petite femme salissent un drap?
La plume et le papier. (T.)

704.

Un petit homme à grand esprit conduit par un chien?
Un fusil. (M.)

705.

Il y a un homme qui va au grand galop sur son cheval?
Le merle noir. (M.)

706.

Cet homme n'est pas un homme mais il parle comme un homme?
La radio. (H.)

707.

Je suis un homme bien rond. Je porte une chemise bien courte, je passe par la fenêtre et je tombe badaboum !
La noix de coco. (H.)

708.

Qu'est-ce que deux hommes peuvent faire et que deux femmes ne peuvent pas faire?
Un abbé qui vous confesse. (M-g.)

709.

Un Noir colore mille Blancs?
Le djondjon (champignon comestible). (H.)

710.

Je suis noir dans mon bonheur, je suis rouge dans mon malheur?
Crevette. (Ma., R.)

711.

Le petit noir bat le grand noir?
Piment. (Ma.)

712.

Trois petits Noirs regardent brûler le ventre de leur mère?
Les pieds d'une marmite. (Ma.)

713.

Quatre Noirs portent un gros Noir ; les quatre Noirs ne transpirent pas, c'est le gros Noir qui transpire?
Un boudin sur le grill. (Ma.)

714.

Tous les Noirs de mon papa ont les pieds tordus?
Les chiens du fusil. (Ma.)

715.

J'ai un petit Noir qui ne met pas son pagne et qui ne travaille pas?
Une aiguille bien difficile à coudre. (Ma.)

716.

Tout Noir que je suis, j'habille le roi?
Un fer à repasser. (M.)

717.

Dans le noir, vous mettez dix chaussettes noires dans une boite et dix chaussettes blanches dans la même boite. Combien vous faut-il au minimum de chaussettes pour vous habiller?
Trois. (M.)

718.

Plus il est noir, plus il faut qu'il soit beau?
Fer à repasser. (Sl.)

O

719.

Quatre officiers se protègent sous un parasol?
Les pis de la vache. (Guy.)

720.

Quel est l'oiseau qui a traversé une vallée sans endroit ombragé?
Le soleil. (M.)

721.

Quel homme est encore en vie mais qui est enterré quand même?
Un homme dont on a coupé une partie du corps : par exemple, ses pieds. (Sey.)

722.

Ce soir, je mets un baquet d'eau devant ma porte, demain matin, je ne le retrouve pas?
Les étoiles. (M.)

723.

(Devinette en français)

724.

(Devinette en français)

P

725.

Le pagani mange une poule séché sur du bois sec?
Allumette, tabac et pipe. (Guy.)

726.

Je fait un pagne, mon enfant ne dort pas dessus?
La citrouille. (R.).

727.

J'ai un petit enclos dans lequel un bœuf est bien attaché?
La langue dans la bouche. (M.)

728.

Dix pendus se dégagent d'un bourreau?
Les dix doigts de la main. (Gr.)

729.

Papa est ici mais il parle à Londres?
Une lettre (ou bien la fumée). (T.)

730.

Mon père possède une maison toute en fenêtres qui n'a qu'une seule porte?
Une nasse. (M.)

731.

Mon papa a un magasin, tout ce qui est dedans a brûlé, tout ce qui est dehors est neuf?
Une pipe. (M.)

732.

Mon père est à l'intérieur, sa barbe est à l'extérieur?
La fumée. (M.)

733.

Mon père possède un coq, chaque fois qu'il chante, du feu jaillit?
Fusil. (T.)

734.

Mon père a renversé une barrique de maïs dans sa cour. La nuit, on les voit ; pendant la journée, il n'y en a aucun?
Etoiles. (T.)

735.

Mon père a un pimentier. Les gens de sa maison n'en mangent pas mais les gens du dehors en mangent?
Sa fille. (T.)

736.

Mon père est ici, sa barbe est à Londres?
La fumée. (Gr.)

737.

Mon père a grondé. On l'a entendu à Londres?
Le tonnerre. (Gr.)

738.

Mon père m'a donné un cheval pour que je le monte. C'est sur sa queue que je dois monter?
Une pipe. (M.)

739.

Mon père a cent pains, cent hommes y ont goûté?
Le piment. (K.)

740.

Mon père a un cochon devant sa porte. Quand il s'apprête à le tuer, le cochon est vide à l'intérieur?
Le bambou. (Sl.)

741.

Mon père vit à l'étranger, il se met à griller. Ma mère sait tout ce qu'il dit?
L'éclair. (Sl.)

742.

Mon père a un petit garçon. Sous sa chemise, il a plein de boutons. Si vous n'ouvrez pas sa chemise, vous ne le savez pas?
Le maïs. (Sl.)

743.

Mon père vit dans un pays. Il m'a envoyé une barrique. Tout ce que j'ai fait pour l'ouvrir, je n'y arrive pas. Même avec une cuiller, je n'y arrive pas.
Un œuf. (Sl.)

744.

Mon père a trois garçons légitimes, j'en suis l'aîné. Sans moi, ils ne gagnent pas leur vie?
Les trois rolls d'un moulin. (M.)

745.

Mon père a deux enfants qui sont enfermés dans la même calloge. Ils ne se sont jamais vus?
La journée et la nuit. (H.)

746.

Mon papa piquepique, ma mère collecolle, je suis un bel enfant?
Le jacque. (R.)

747.

Mon père a un magasin rempli de viande?
Le cimetière. (H.)

748.

Mon père a un magasin de viande qui ne se gâte jamais?
La mer. (H.)

749.

Mon père a un cheval ; il l'a enfermé dans une maison?
La fumée du feu. (H.)

750.
Mon père possède un jardin de bananiers; quand j'y vais pendant la journée, je n'y trouve rien ; je n'en trouve que la nuit?
Les étoiles. (H.)
751.

Mon père était en France, il m'a envoyé un petit bœuf par sa queue?
Une pipe. (Gwd.)

752.

Mon père a une maison; sa maison est bâti sur un seul pied?
Le champignon-djondjon. (H.)

753.

Mon père est mort depuis dix ans, pourtant il fait la guerre?
Une épine. (H.)

754.

Mon père est mort ; à cause d'un petit mouchoir, je ne peux pas m'en aller?
Les voiles d'un bateau. (H.)

755.

Hier matin, mon père a tiré un coup de fusil dans sa maison. Tous ceux qui étaient dans le pays en furent surpris?
Le tonnerre. (Dom.)

756.

(Devinette en français)

757.

Un seul parasol protège six personnes?
Un bœuf et son pis. (Guy.)

758.

Nous sommes partis de Paris pour nous rendre à Marseille. Il s'agit de deux pères et de deux fils. Cela fait combien de personnes?
Trois personnes : un père, son fils et le fils de ce dernier. (Sey.)

759.

(Devinette en français)

760.

Mouchoir à carreaux dans l'eau?
Une dame-céré. (Ma.)

761.

Je passe près de vous sans que vous vous en aperceviez?
Le vent. (Sey.)

762.

Je passe quelque part ; je vois tout le monde à genoux?
Des pois qui poussent. (H.)

763.

Passez par ici, passez par là, nous nous rencontrerons?
Un ceinturon. (H.)

764.

Je passe quelque part ; je vois tout le monde encordé?
Une clôture. (H.)

765.

Je passe quelque part ; je vois un groupe de jeunes femmes et un groupe de jeunes vieilles femmes. Les vieilles ont répondu, pas les jeunes?
Les pois-Congo secs et les pois-Congo vert. (H.)

766.

Je passe quelque part; je demande un peu d'eau ; ils entrent et ne ressortent pas?
Un crabe. (H.)

767.

Quatre pattes, quatre oreilles?
Un chat sur une chaise. (Sey.)

768.

Quatre pattes grimpent sur quatre pattes ; quatre pattes s'en vont, quatre pattes restent?
Un chien sur une chaise. (M.)

769.

Quatre pattes sur quatre pattes attendent quatre pattes ; quatre pattes ne viennent pas, quatre pattes abandonnent quatre pattes?
Une chaise sur une chaise attendent un rat, le rat n'est pas venu ; le chat s'en va et quitte la chaise. (M.)

770.

Quatre pattes, deux défenses, un chasseur?
Le bœuf. (M.)

771.

Pavé en haut, pavé en bas?
Tortue. (Ma.)

772.

Mon parrain possède une grande maison. Tous les taureaux qui y pénètrent voient leurs cornes se briser ; des génisses y sont entrées et leurs cornes ne se sont pas cassées?
Une demoiselle qui entre à l'église n'enlève pas son chapeau ; le gentilhomme qui le fait doit enlever le sien. (Sl.)

773.

Elle remue sa paillasse mais ne dort jamais dessus?
La mer. (R.)

774.

Deux pères et deux fils entrent dans une auberge, combien de verres leur sert-on?
Trois (un au père, un au fils et un au petit-fils). (M.)

775.

Qu'est-ce qui vous effraie au point de vous faire vous cacher sous votre lit et que vous ne voyez pas?
Le tonnerre. (M.)

776.

S'il ne s'agissait pas du pain panette, le vin vinette aurait mangé dormi dormette?
S'il ne s'agissait que du corrosol, sa tige aurait mangé le cochon. (T.)

777.

(Devinette en français)

778.

(Devinette en français)

779.

(Devinette en français)

780.

Je possède une maison toute en persiennes?
Une nasse. (M.)

781.

Je suis dans tous les pays, je suis dans tous les ménages, je suis nécessaire à tout le monde?
L'aiguille et le fil. (M.)

782.

Quel pays porte-t-on sur la tête?
Le Panama. (H.)

783.

Appuie sur moi, je te donnerai du feu?
Un fusil. (Sey.)

784.

(Devinette en français)

785.

Quatre écrasent, un évente?
Le cheval qui chasse la mouche (ses pieds écrasent, sa queue écrase). (Ma.)

786.

Petite pipe, grosse panse, chapeau rapiécé?
L'ananas. (R.)

787.

Il y a une pirogue avec une pagaie. Quels que soient les brisants, elle les franchit?
Une cuiller dans une marmite contenant de l'eau à ébullition. (Sey.)

788.

Aussi petit que je sois, je fais trembler la terre?
Le moustique. (Guy.)

789.

Aussi petit que je sois, j'habille un roi?
Une aiguille. (M.)

790.

J'ai des enfants, tous leurs cheveux sont gris?
Le maïs. (Sey.)

791.

L'enfant écrase la mère?
Un pilon. (Ma.)

792.

On fait tourner un petit tour sur le ventre de sa mère jusqu'à ce qu'elle vomisse ; ce qu'elle vomit, nous le mangeons?
Un moulin à maïs. (Ma.)

793.

J'ai beau être petit, je suis fort?
Le rotin. (Ma.)

794.

Petit cuit à deux têtes?
Les oreilles. (Gr.)

795.

Un tout petit remplit une maison?
La lampe. (H.)

796.

Un petit frappe un gros?
Une petite hache cogne un gros morceau de bois. (Dom.)

797.

Tout petit-petit, il réveille le président dans son palais?
La punaise. (H.)

798.

L'enfant frappe sa mère?
Le pilon d'une cloche. (M.)

799.

L'enfant frappe sa mère?
La cloche. (Ma.)

800.

Un enfant gouverne sa mère?
Le gouvernail. (M.)

801.

J'ai planté un jardin avec des oignons et je l'ai arrosé hier soir ; quand je me suis réveillé, je n'ai rien vu, je ne sais même pas où je l'avais planté?
Les étoiles dans le ciel. (M.)

802.

Plonger, se lever, sécher?
La feuille de songe. (Ma.)

803.

J'enlève la peau, il y a des poils ; j'enlève les poils, il y a des grains; j'ôte les grains, il y a un bâton?
Le maïs. (R.)

804.

Ma peau est couverte d'épines, ma chair est blanche, tous mes enfants sont noirs?
La sapotille. (R.)

805.

Peau, os, viande, eau?
La noix de coco. (H.)

806.

(Devinette en français)

807.

Si on met les chiens de côté, de quel animal les policiers ont besoin pour identifier quelqu'un?
Un cygne allemand (un signalement). (Gwd.)

808.

(Devinette en français)

809.

Je possède le plus petit pont qui existe sur terre?
Mon nez. (Sl.)

810.

Il existe un pont dont le gardien est un coq. Il faut que ce coq chante pour que les gens puissent le traverser. Normalement, ce coq chante trois fois par jour : à six heures du matin, à midi et à six heures du soir. Voilà qu'il y a un barbier qui a besoin de traverser le pont à dix heures du matin pour aller couper les cheveux d'un client. Comment fait-il?
Il prend son miroir qu'il place devant le coq. Quand celui-ci se voit dans le miroir, il croit qu'un autre coq se trouve en face de lui et il chante pour faire peur à son ennemi. (Sey.)

811.

Il rentre par la porte, il sort par la fenêtre?
Un poisson dans un filet. (R.)

812.

Un seul poteau pour deux maisons?
Le ne. (R.)

813.

Un poteau court grimpe sur un poteau élancé?
Un homme à cheval. (M-g.)

814.

Un porte-plume sur un portefeuilles?
Un oiseau sur une branche. (Gwd.)

815.

La poule pond dans les raquettes?
La langue. (Ma.)

816.

Une poule noire pond un œuf blanc?
Une noix de coco sèche. (M.)

817.

Une poule pond sur deux rangées d'épines?
Les deux rangées de vos dents. (H.)

818.

J'ai trente-deux poules blanches et un coq rouge?
La langue et les dents. (Sey.)

819.

J'ai une poule qui ne pond que des œufs noirs?
Le cotonnier. (M.)

820.

Le poulailler de madame est rempli de fiente de poule?
Les étoiles dans le ciel. (Dom.)

821.

J'ai une petite poule-bassette, elle caquette dans un champ de raquette?
La langue. (R.)

822.

Qu'est-ce qui pousse mais qui n'est pas une plante?
Les cheveux. (Sey.)

823.

Me voici, je vous attrape !
Votre ombre. (H.)

824.

(Devinette en français)

825.

Quel prénom vous donne 4 en chiffres romains quand on l'écrit en créole?
Iv (IV). (Gwd.)

826.

Le président passe, les ministres lui passent dessus, le président continue à passer?
La patate douce. (H.)

827.

On me met en prison non pour ce que j'ai fait mais pour ce que j'ai l'intention de faire?
Une balle de fusil. (M.)

828.

(Devinette en français)

829.

(Devinette en français)

830.

Le soir, il se promène partout; pendant le jour, il a la tête et les pieds en l'air?
La chauve-souris. (Ma.)

831.

Qu'est-ce qui a fait bouillir la première marmite de riz dans notre pays?
Le feu. (R.)

832.

Mon premier est dans mon corps, mon deuxième est sur mon lit, mon troisième est sur ma porte?
Le sandragon. (R.)

833.

Qu'est-ce qui nait petit et qui meurt petit?
La fourmi. (Sey.)

834.

Bien que je sois petit, je fais fuir les grands?
La guêpe. (Sey.)

835.

Je suis petit, je suis noir mais je fréquente toujours la haute société?
La mouche. (M.)

836.

L'enfant frappe sa mère?
Le pilon de la cloche. (Sey.)

837.

Le petit frappe le gros?
La cloche. (R.)

838.

Le petit fabrique une natte, sa mère dort dessus?
La citrouille. (R.)

839.

Un petit rouge donne une volée à un grand Blanc?
Un piment. (R..)

840.

Je suis petit mais je fais pleurer les grands?
Un piment. (R.)

841.

Il est encore tout petit mais il a déjà la gale?
Une margose (légume verruqueux à saveur amère) (Ma.)

842.

Poil en haut, poil en bas, coco au milieu?
L'œil. (M., T.)

843.

Quelle est la pointure de la main de quelqu'un?
1235. (Gwd.)

844.

Kat pyé monté sou kat pyé pou pwan dé pyé dan twa pyé?
Yon chyen kat pyé monté sou yon tab kat pyé pou pwan yon poul dé pyé adan yon chodyè twa pyé. (H.)

845.

J'aime mouiller mes pieds dans l'eau?
Le riz.(H.)

846.

Il existe un arbre qui lorsqu'il a des feuilles, il n'a pas de racines ; quand il a des racines, il n'a pas de feuilles?
Un bateau. (T., Dom.)

847.

Je ne suis pas un arbre, pourtant je possède des feuilles et celles-ci font parler les hommes?
Un livre. (M.)

848.

Il existe deux arbres que vous êtes sûrs de trouver dans n'importe quel cimetière?
Corrossol (corps au sol)
Oranger (os rangés). (Gwd.)

849.

Un grand arbre qui n'est chargé que la nuit?
Le ciel. (R.)

850.

Lorsque je suis sur un arbre ma robe est verte. Quand je suis par terre, ma robe devient noire?
Un avocat. (R.)

851.

Quel arbre porte le nom d'un oiseau?
Le bois-cateau. (Sey.)
("Kato est le perroquet)

852.

J'ai grimpé à un arbre-à-pain. J'ai cueilli un fruit-à-pain. Il est arrivé au sol avant moi?
Une noix de coco. (M.)

853.

Je possède un manguier qui n'a qu'une seule mangue. J'ai vingt grimpeurs, cinq casseurs, deux éplucheurs, trente-deux mangeurs et un goûteur?
Quand je grimpe à ce manguier, je me sers de mes dix doigts de main et de mes dix doigts de pied (vingt grimpeurs); je le casse avec juste mes cinq doigts (cinq casseurs); je l'épluche avec mes dix doigts de main (dix éplucheurs); je le mange avec mes trente-deux dents (trente-deux mangeurs)

R

854.

Un ramier sur trois ilets?
Un fait-tout. (Guy.)

855.

Rat, tap, dizwel?
Les ergots du coq. (H.)

856.

(Devinette en français)

857.

Rata passa monta crasa divès six tasses?
Le rat est passé, est monté sur la planchette et a écrasé dix verres et sis tasses. (M.)

858.

(Devinette en français)

859.

Reins attachés, baillonnette au derrière, tous les soldats entourent la caserne?
Les guêpes. (R.)

860.

Vous rêvez que vous vous trouvez dans un cocotier. Un serpent est en train de descendre vers vous. En bas, un bœuf vous barre le chemin, qu'est-ce vous faîtes?
Vous sortez du rêve. (M.)

861.

La robe de ma grand-mère est rapiécée d'un bout à l'autre?
Un toit en bardeaux. (Ma.)

862.

La robe de ma grand-mère est tout le temps lacérée?
La feuille du bananier . (R.)

863.

(Devinette en français)

864.

(Devinette en français)

865.

(Devinette en français)

866.

(Devinette en français)

867.

Je suis rouge et je suis capable d'avaler cent pains à la fois. Qui suis-je?
Le four. (Sey.)

868.

Qu'est-ce qui est rouge comme le feu, blanc comme le sable et vert comme l'herbe?
Le pavillon seychellois. (Sey.)

869.

Je suis rouge dans mon bonheur, noir dans mon malheur?
Un grain de café. (Ma.)

870.

Rouge piquant, blanc d'Espagne, soulier verni?
Litchi. (R.)

S

871.

Ce qui fait ça ne fait pas ça, ce qui ne fait pas ça, fait ça?
La poule boit de l'eau: elle ne pisse pas; le lapin ne boit pas d'eau, il pisse. (Gwd.)

872.

Je possède un coutelas qui coupe sur trois faces?
Le vacoi. (Arbre dont les feuilles tressées servaient à fabriquer des sacs.). (R.)

873.

(Devinette en français)

874.

(Devinette en français)

875.

(Devinette en français)

876.

(Devinette en français)

877.

(Devinette en français)

878.

Certains sont sales, d'autres sont propres?
La terre et le ciel. (Ma.)

879.

Mon salon a un tapis rouge, à l'intérieur, il a beaucoup de fauteuils blancs que l'on essuie avec des chiffons blancs?
La bouche, les dents et la langue. (R.)

880.

(Devinette en français)

881.
Qui chante mais n'est pas un chanteur?
Un oiseau. (Sey.)
882.

Il y a une savane où tout le monde passe, pourtant personne ne voit le sentier?
La mer. (M.)

883.

Il y a une savane que l'on rase tous les quinze jours mais en ne touchant pas à certains de ses arbres?
Vos deux oreilles. (M.)

884.

Deux sœurs, l'une est blanche, l'autre est noire?
La journée et la nuit. (M.)

885.

Je marche partout sur le chemin, sur la plage mais personne ne trouve mes pas?
La fourmi. (Sey.)

886.

Quel est le saint qui s'envole?
Saint Martin. (Sey.)

887.

Quel est le saint qui ne s'est jamais baigné?
Saint Benjamin. ("Bain jamais"). (Sey.)

888.

Quel saint ne vas pas à l'église?
Saint Bou. (Sey.)

889.

Cinq porte quatre à la machine trente-deux?
Les cinq doigts portent la fourchette à la bouche. (M.)

890.

Cinq prend quatre, quatre fait trente-deux marcher?
La main prend la fourchette et fait marcher les dents. (M.)

891.

Cinq s'empare de quatre, quatre s'empare de un?
La fourchette qui prend un morceau de nourriture. (Sl.)

892.

La ceinture de mon grand-père fait le tour de l'île?
La mer. (R.)

893.

Le ceinturon de mon grand-père coupe sur trois côtés?
Le vacoi. (R.)

894.

Qu'est-ce qui sépare et unit en même temps?
Un pont. (Gwd.)

895.

Nous ne sommes des sœurs, pour un oui ou pour un nom, nous nous séparons?
Les lèvres. (R.)

896.

Casse le cercueil pour manger les morts?
La pistache. (R.)

897.

Le serpent laisse ses œufs en marchant?
Le giraumon. (R.)

898.

Enlevez les cheveux, vous trouvez les os; enlevez les os, vous trouvez la viande ; enlevez la viande vous trouvez le sang?
La noix de coco. (R.)

899.

Quel chiffre ne s'use pas du tout?
Le neuf. (Sey.)

900.

J'ai une quantité de chiffres, je marche seulement et je n'ai pas de pieds?
Le éveil. (Sey.)

901.

Un chicot au milieu de la pleine?
Le nombril. (Ma., R.)

902.

Soucoupe dans l'eau?
La lune. (Ma.)

903.

J'enlève sa chemise, je trouve ses cheveux ; j'enlève ses cheveux, je trouve ses dents; mais ce ne sont pas ses dents qui me mangent, ce sont les miennes qui le mange?
Un maïs. (Ma.)

904.

La belle Sissine a traversé l'océan sans se mouiller les pieds?
Un coup de cloche (ou un coup de corne). (M.)

905.

Signer tombe sur scier; scier s'écrie: aille, signer !
L'avocat qui tombe sur le cochon. (H.)

906.

Plus je suis chaud, plus je suis frais?
Le réfrigérateur. (Sey.)

907.

Même quand il fait chaud, je suis toujours frais?
Le lézard. (Ma.)

908.

J'ai chaud, je ne transpire pas; je suis frais, je transpire?
La gargoulette. (Ma.)

909.

Tous les soldats de mon régiment ont des habits verts et des bonnets rouges?
Des framboises. (Ma.)

910.

J'avance dans mon chemin, jamais je ne me repose, jamais, je ne retourne sur mes pas?
La rivière. (R.)

911.

J'avance dans mon chemin, jamais je ne me repose, jamais, je ne retourne sur mes pas?
La rivière. (R.)

912.

Le visage d'un sorcier caché dans les fourrés, quand il frappe, grattement et injures?
L'ortie. (M.)

913.

A quel moment une paire de souliers porte le nom de deux grands écrivains français?
Quand ils sont déchirés (Voltaire et Boileau). (Gwd.)

914.

Si vous avez deux paires de chaussures semblables, comment faire pour savoir laquelle appartient à une femme et laquelle appartient à un homme?
Il suffit de les sentir. La femme urinant accroupie, sa paire de souliers doit sentir l'urine par derrière; celle de l'homme sent l'urine par devant car l'homme urine debout. (Gwd.)

915.

Des souliers vernis dans une marmite?
Un cari d'aubergines. (R.)

916.

(Devinette en français)

917.

J'ai un cheval, j'ai beau l'enfermer à l'écurie, sa queue est toujours dehors?
La fumée. (Ma.)

918.

Le soir, j'ai un troupeau de mouton, au matin, je trouve un bœuf à sa place?
Les étoiles et le soleil. (R.)

T

919.

S'il n'était pas tard, je m'en irais en barque?
Le tabac. (H.)

920.

Qu'est-ce qu'on met sur une table, que l'on coupe et que l'on me mange pas?
Les cartes. (M.)

921.

La tabatière de mon grand-père crie sans arrêt?
Une montre. (Ma.)

922.

(Devinette en français)

923.

Le tablier de la Reine derrière son dos?
Les ongles de la main. (Gr.,K, M., Sl..)

924.

(Devinette en français)

925.

Celui qui l'a fait, ce n'est pas celui qui s'en sert?
Un cercueil. (M.)

926.

Le temps vient, le temps s'en va?
La queue du bœuf. (Guy.)

927.

Tambour en or sous la terre?
Safran. (Ma.)

928.

Tambour en or sur la tête?
Safran. (R.)

929.

Tambour devant, pavillon derrière?
Le chien qui aboie. (Sey., R.)

930.

Tambour qui danse au milieu de la cour?
Dinde. (Ma.)

931.

Tambour en argent sous la terre?
Gingembre. (Ma.)

932.

J'ai une tente tout en clous, enlève un et je le reconnais?
Le jacques (le clou est sa gousse). (R.)

933.

Plus vous me tapez, plus je travaille?
Un "typewriter (machine à écrire). Sey.)

934.

Qu'est-ce qui fait du tapage quand il sort mais que l'on ne voit pas?
Le vent. (Sey.)

935.

Le tapis de la reine est toujours ouvert, jamais plié?
Le grand chemin. (Ma.)

936.

Le tapi de mon grand-père est rempli de punaises?
Le ciel et les étoiles. (Ma.)

937.

(Devinette en français)

938.

Petit cul, grosse tête, chapeau rapiécé?
Têtard. (R.)

939.

Driiing ici, driiing à Londres?
Téléphone. (Dom.)

940.

J'ai un enfant, si je ne l'attrape pas par le cou, il n'obéit pas?
Une carafe. (M.)

941.

Un enfant hardi grimpe sur le cheval du Roi?
Une fourmi qui grimpe sur une bouteille de sirop. (H.)

942.

Je n'ai ni titre ni valeur. Certains d'entre vous crachent sur moi et me méprisent. Mais, malgré cela, à cause de ma puissance, je fais certains déféquer sur eux?
Le rhum. (M.)

943.

Ouvrez mon cœur pour trouver mon trésor?
Une grenade. (M.)

944.

Qu'est-ce que vous tenez par l'échine pour le faire travailler?
Un fer à repasser. (M.)

945.

Si tu connais le tempérament du petit bonhomme, donne lui sur la tête?
Un clou. (H.)

946.

Le vieux bonhomme est mort dans son caleçon?
Le maïs sec. (H.)

947.

Trou rond sans fond?
Une bague. (H, Ma.)

948.

Je l'étouffe, il m'étouffe?
La douleur. (Ma.)

949.

Partout où je suis passé, je vois trois trois?
Les trois pierres du foyer. (M., Sm.)

950.

Mille trous dans un trou?
Un dé à coudre. (Ma.)

951.

Je travaille grand, je meurs petit?
Une bougie. (Sey.)

952.

Les travailleurs de monsieur Nicolas et de monsieur Jean-Marie boivent de l'eau dans la même rivière. Ils travaillent tous ensemble?
Tous les chevrons supportent la même barre. (Sey.)

953.

Traverse ici, je traverse là-bas, nous nous rencontrerons?
Les deux bouts du cordon d'une mauresque. (Sey.)

954.

Quelle différence y a-t-il entre un train et une femme enceinte?
Le train passe sur le fer (: les rails); la femme enceinte est passée sous le fer (: le sexe de l'homme). (Gwd.)

955.

Trésor dans la terre?
Safran. (Sey.)

956.

(Devinette en français)

957.

Le soir, je demeure dans un trou, le jour je reste suspendu?
Le crochet d'une porte. (Sey.)

958.

Trois trois partout?
Les trois pierres du foyer. (M.)

959.

Trois et trois (: Toi et toi) font combien?
Deux. (M.)

960.

Cent trous sur un grand trou?
Une case-à-farine (de manioc) sur laquelle est posée un tamis. (M.)

961.

Cent trous sur un grand trou?
Une case-à-farine (de manioc) sur laquelle est posée un tamis. (M.)

962.

J'en ai trois, si un n'est pas là, les deux autres ne travaillent pas?
Un trépied. (Sey.)

963.

J'ai envoyé un troupeau de bœufs à l'abreuvoir, ils ont asséché la mare?
Un fait-tout de riz. (M.)

V

964.

J'ai envoyé un valet chercher du pain, le pain est arrivé avant le valet?
Le fruit-à-pain tombe par terre avant celui qui le cueille. (M., Sl.)

965.

(Devinette en français)

966.

Deux viandes derrière une montagne?
Les oreilles. (Ma.)

967.

Celui qui le fabrique le vend ; celui qui l'achète ne s'en sert pas ; celui qui s'en sert ne le connaît pas?
Un cercueil. (M.)

968.

Ouvrez mon ventre, vous trouverez mon trésor?
Une grenade. (Sey., Ma.)

969.

Je suis dans le ventre de ma mère. Je parle, ma mère est incapable de parler?
Quelqu'un dans une maison. (Sey.)

970.

Qu'est-ce qui mange sous le ventre et qui défèque sur le dos?
Un rabot (ou une varlope, une galère). (M.)

971.

(Devinette en français)

972.

(Devinette en français)

973.

(Devinette en français)

974.

S'ils viennent, ils ne viendront pas ; mais s'ils ne viennent pas, ils viendront?
Un homme qui plante des petits pois: il a peur que les pigeons ne viennent les manger. (Ma.)

975.

Qu'est-ce qui peut passer à travers une vitre sans la casser?
La lumière. (Sey.)

976.

Qu'est-ce qui passe avec des vivants pour aller prendre des vivants et faire vivre des vivants?
Un canot. (M.)

977.

Le vivants parlent, le mort parlent?
Les embrevades. (Ma.)

978.

Les vivants ne parlent pas, les morts parlent?
Les ambrovates. (R.)

979.

Le vivant porte le mort?
Le corbeau (lorsqu'un bœuf meurt, le corbeau l'emporte). (Guy.)

980.

(Devinette en français)

981.

Qu'est qu'un voleur prend en dernier?
Il prend la fuite. (Sey.)

982.

Quand je suis en colère, je vomis du feu?
Un canon. (Ma.)

983.

(Devinette en français)

984.

Celui qui l'a vu n'est pas celui qui l'a pris; celui qui l'a pris n'est pas celui qui l'a mangé; celui qui l'a mangé n'est pas celui qui a été battu; celui qui a été battu n'est pas celui qui a crié; celui qui a crié n'est pas celui qui a pleuré.
Un petit noir vient de voler une mangue: ses yeux ont vu, mais ses yeux n'ont pas pris; sa main a pris, mais sa main n'a pas mangé; sa bouche a mangé, mais sa bouche n'a pas été battue; ses reins ont été battus, mais ses reins n'ont pas crié; sa bouche a crié mais sa bouche n'a pas pleuré. (Ma.)

985.

Tout le temps il mange de la viande mais jamais il ne devient gras?
La dent. (R.)

986.

Viande dans viande?
Le pénis dans le vagin. (H.)

987.

Je ne suis ni viande ni os et mon métier est de transporter le corps des gens?
Un cercueil. (H.)

988.

Qu'est-ce qui fait trotter les vieux?
Leur bâton. (M.)

989.

Une vieille femme proteste toute la nuit et toute la journée?
La mer (ou la rivière). (Sl.)

990.

Une vieille femme dont les excréments son blancs?
Une bougie. (L-s.)

W

991.

Je ne suis ni roi ni reine et je porte une couronne sur la tête?
Une grenade. (Gwd.)

992.

Je ne suis ni roi ni reine et je porte une couronne comme un roi?
Le coq. (M.)

993.

Je ne suis ni roi ni reine, pourtant quand on a besoin de moi, on me lèche les fesses?
Un timbre. (M.)

994.

Un roi arrive dans un port, qui en est le capitaine?
Ça. (jeu de mot sur "sa en créole dans la question "sa ki kapitèn nan?)

995.

Qu'est-ce qui nous fait voir ce qu'il ne voit pas?
Les verres des lunettes. (Sey.)

996.

Qu'est-ce qui est plus haut que le bon Dieu?
Le point sur le "i". (M.)

997.

Il faut enlever ma robe pour voir ma beauté?
Maïs. (M.)

998.

J'ai une pierre, dans cette pierre il y a neuf trous. Chaque trou possède une mère-rat. Chacune d'elle a neuf petits. Combien de rats y a-t-il dans la pierre?
810 rats. (Gwd.)

999.

De petites roues derrière la colline?
Vos oreilles. (H.)

1000.

Le rouge dit à la noire: "Tiens le coup, si ton ventre crève, je suis mort !?"
Le feu et le fait-tout. (M.)

1001.

Le rouge chauffe le noir, le noir chauffe le blanc, tout le monde mange à grandes bouchées?
La farine de manioc. (M.)

1002.

Petit rouge debout?
Une cruche. (H.)

1003.

Roro, baba, yinyin?
Un fruit sort en haut, tombe par terre, ça pourrit et puis la vermine mis là-dedans. (M.)

Y

1004.

Je suis aller fouiller une igname, j'ai emporté le trou et j'ai laissé l'igname à terre?
Une chique. (M.)

1005.

.Tous mes enfants sont des sorciers?
Des piments. (M.)

Z

1006.

Tous mes enfants sont brûlés?
Des pois secs. (M.)

1007.

Un enfant, à sa naissance, montre son poing à son père?
Fougère. (R.)

1008.

Qu'est-ce que l'anolis porte?
Faux-col. (M.)

1009.

Deux assiettes plates collées?
Deux lesbiennes. (M.)

1010.

Mes assiettes sont sur un buffet, quand elles tombent par terre, elles ne se cassent pas?
Des feuilles sur un arbre. (R.)

1011.

Ecrivez-moi le piège à rat en quatre lettres?
Le chat. (M.)

1012.

A l'aide d'une épingle, on chasse un homme de sa maison?
Un burgau à qui on a enlevé sa carapace. (M-g.)

1013.

L'épingle en or a réveillé le Roi dans son château?
Une puce qui vous mord. (H.)

1014.

Une coquille d'œuf sur un tas de fumier?
Un nègre portant un casque. (M-g.)

1015.

La jeune fille est en bleu, sa ceinture est blanche?
La mer. (R.)

1016.

Je le lance en l'air, il tombe par terre ; je le jette par terre, il s'élance en l'air?
Une balle élastique. (Ma.)

1017.

Zig zag en haut, zig zag en bas, graine au milieu?
Vos yeux. (M.)

1018.

Quelle île porte le nom d'une demoiselle?
Sainte-Anne. (Sey.)

1019.

Nommez-moi une île qui porte le nom d'une demoiselle?
L'île Marie-Louise. (Sey.)

1020.

Je suis allé récolter des ignames, j'ai ramené la fosse d'ignames et j'ai abandonné l'igname?
Du caca. (M.)

1021.

Où trouve-t-on plus d'orangers (/d'os rangés)?
Au cimetière. (M.)

1022.

Parmi les signes du zodiaque, combien de signes ne sont pas vierges?
11 parce que parmi les signes, il n'y a que la Vierge qui est vierge. (Gwd.)

1023.

Qu'est-ce qui est encore plus joli qu'une rose rouge?
Deux roses rouges. (Sey.)

1024.

J'ai mes hommes qui travaillent avec une seule pioche?
Les bananiers et leurs régimes. (Sey.)

1025.

Grandes oreilles, petits yeux, peau vernie?
La chauve-souris. (Ma.)

1026.

Nous sommes nés le même jour dans la même famille mais nous n'avons pas la même taille?
Les doigts. (Sey.)

1027.

Je suis né vingt-deux jours après ma naissance?
Un poulet. (R.)

1028.

Mon oiseau n'a qu'un œil et son œil se trouve dans sa queue?
Un poêlon. (Ma.)

1029.

Je ne suis pas un oiseau mais je peux voler sans jamais m'arrêter?
Le vent. (Sey.)

1030.

Quel oiseau forme le nom d'un bon capitaine?
Martin. (Capitaine Martin). (Sey.)

1031.

Un oiseau ki pond un œuf noir?
Du coton blanc dans sa gousse noire. (M.)

1032.

Le petit oiseau vole, ses tripes sont suspendues?
Du fil à coudre. (H.)

Viré monté