Plan du site

Réinion

Le Carrefour de la créolité

Agauria buxifolia
Petit bois de rempart, Agauria buxifolia (Ericaceae), espèce endémique, pionnière des coulée de lave du Piton de la Fournaise. Photo FP

Le Carrefour de la créolité

L’idée serait d’organiser à l’île de La Réunion un événement qui regrouperait à la fois les universitaires et les représentants les plus éminents des sociétés créoles du monde entier: Dominique, Grenade, Guadeloupe, Guyane, Haïti, Louisiane, Canada, Martinique, Maurice, La Réunion, Sainte-Lucie, Saint-Thomas, Seychelles et Trinidad, USA, Australie…

Cette rencontre s’articulerait autour de trois thématiques :

  • Quels sont les éléments qui aujourd’hui constituent le dénominateur commun des sociétés créoles?
  • Le processus de créolisation est-il toujours en œuvre dans les sociétés créoles  Celles-ci ne sont-elles pas menacées par le phénomène de mondialisation? Quelle place tiennent les langues créoles dans ce processus? Doivent-elles être considérées comme langues en péril? Que faire pour les promouvoir?
  • Au moment où il est question de plus en plus du choc des cultures et des religions, de la montée de l’extrémisme et du fanatisme, et à une période où les conflits se multiplient, les sociétés créoles ont-elles un rôle historique à jouer?

Cet événement se déroulera sur une année. Le lancement de la manifestation aura lieu en octobre 2006 en présence d’une dizaine de représentants extérieurs des sociétés créoles et la participation des représentants des institutionnels et des acteurs culturels locaux. Ce premier rassemblement aura pour but de définir les différentes thématiques, de choisir des chefs de file qui seront chargés d’animer un réseau international qui aura la charge de préparer les différentes communications. Celles-ci interviendront au mois d’octobre 2007, selon des modalités qui seront définies au cours de la première séance de travail.

Les porteurs du projet:

  • L’association de la Coordination de la Somin Kréol de La Réunion,
  • La Chaire UNESCO de l’Université de La Réunion,
  • L’Organisation Internationale des Peuples Créoles.
  • Le Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement (C.C.E.E.).

Les partenaires:

  • La DRAC,
  • Le Conseil Régional,
  • Le Conseil Général,
  • L’Office de la langue créole

Objectifs:

A travers cet évènement les objectifs poursuivis visent 

  • L’actualisation des recherches et des connaissances sur les sociétés créoles du monde;
  • La reconnaissance et la mise en exergue de l’originalité des cultures créoles;
  • La mise en place d’un réseau regroupant les représentants universitaires, culturels voir politiques des sociétés créoles;
  • Le positionnement de La Réunion comme pôle de rayonnement international de la créolité;
  • La mise en place des bases d’une réflexion en vue de l’élaboration d’un projet commun aux sociétés créoles.

Méthodologie:

  • Planning :
    • Jeudi 26 et vendredi 27 octobre 2006 : lancement du Karefour de la Kréolité dans le cadre d’une réunion de travail sur deux jours (26 et 27 octobre 2006) à Saint-Paul (Salle Leconte de Lisle) regroupant des participants extérieurs (notamment des représentants de l’Organisation Internationale des Peuples Créoles), des acteurs culturels réunionnais (Coordination de la Somin Kréol, PRMA, Ofis de la Lang,…) et des représentants institutionnels locaux (Département de La Réunion, Association des Maires de La Réunion, Commune de Saint-Paul,…) et régionaux (Université de La Réunion, Rectorat et Académie de La Réunion, Chaire Unesco, Direction Régionale des Affaires Culturelles, Conseil Régional de La Réunion, C.C.E.E., …).
       
    • L’ordre du jour de cette réunion de travail :
       
      1. Étude et définition des différentes thématiques sur la base des premières orientations proposées (Qu’est-ce qui nous rassemble? Le processus de créolisation est-il toujours en marche? Les communautés créoles ont-elles un rôle à jouer dans le contexte de mondialisation entraînant à nouveau mis de manière très rapide des chocs de cultures, des religions et des civilisations?). Vérification de leur pertinence. Formulation de nouvelles thématiques si nécessaire. Déclinaison en problématiques pour un éventuel traitement en ateliers ou en commissions.
         
      2. Organisation tant sur le fonds que dans la forme des ateliers (environ 5), définition et rédaction des problématiques et nominations des chefs de projets qui seront chargé au cours de l’année 2007 de préparer les différentes communications et synthèses.
         
      3. Préparation du budget pour le colloque de Octobre 2007 (3 jours) qui clôture le Karfour de la Kréolité [dont la forme pressentie peut-être : intervention sous forme de communication d’une contribution suivie par un débat avec le public (qui est encore à définir aujourd’hui) sous forme de questions/réponses et dont les conclusions feront l’objet d’un Message des Créoles au Monde à diffuser au niveau local, régional, national, européen, et international via l’Unesco].
         
      4. Conférence le 27 octobre 2006 à Saint-Paul (Salle Leconte de Lisle) sur «Les nouvelles formes de la Kréolité».
         
  • Nombre d’invités extérieurs: entre 15 et 20

Proposition de programme

Mardi 24 et Mercredi 25 octobre:

Accueil des invités extérieurs à l’aéroport et accompagnement à l’hôtel

Jeudi 26 octobre – salle Leconte de Lisle

8H30 : Accueil, petit déjeuner, café

9H : Début des travaux – Discours de bienvenue du président de la Coordination de la Semaine créole et du représentant du maire.

9H15 : Tour de table

10H : débats autour de la première problématique : les dénominateurs communs des sociétés créoles : choix des thématiques, désignation d’un chef de file, composition des ateliers.

12H : déjeuner

14 H : débats autour de la deuxième problématique : le processus de créolisation est-il toujours en marche? : choix des thématiques, désignation d’un chef de file, composition des ateliers.

15H45 pause

16H : Quelle place occupent les langues créoles dans ce processus de créolisation? Choix des thématiques, désignation d’un chef de file

17H30 : fin des travaux

20H : sous réserve: participation des invités à la présentation des films créoles, soirée organisée par le Village Titan et la mairie du Port.

Vendredi 26 octobre – Salle Leconte de Lisle

9H : Reprise des travaux avec les débats sur le troisième thème : Message des créoles au Monde : définition des orientations, choix d’un chef de file, composition des ateliers

11H : Définition des perspectives : animation du réseau, définition de la configuration de l’assemblée générale de 2007, préparation budgétaire.

13H : déjeuner

15H : Rencontre avec le Conseil régional

16H 30 : Rencontre avec le Département

18H : Conférence sur les nouvelles formes de créolité à Saint-Paul

Samedi 28 octobre

10H : conférence de presse avec l’ensemble des partenaires

15H : participation aux festivités organisées par la mairie de Saint-Paul, autour de Granmèr Kal

Piton de la Fournaise, 4 octobre 2005. © IPR

Historique et bilan de la semaine créole à La Reunion

La journée internationale créole du 28 octobre a été instituée il y a une quinzaine d’années maintenant par l’association «Bannzil». D’une journée créole, on est passé au fil des ans à la semaine créole. Cette semaine créole a connu à La Réunion ses heures de gloire au début des années 90 mais est tombée par la suite en désuétude. Pour faire face à cette situation, une coordination de la semaine créole a été mise en place dans le courant de l’année 2'000. Cette association, «Coordination Somèn Kréol» s’est donné pour but d’informer, de sensibiliser les acteurs culturels sur cette manifestation et de coordonner les programmes de célébration.

Projet présenté par la Coordination de la Semaine créole et la Chaire UNESCO de l’Université de la Réunion:

Opportunités

Pour la première fois en 2004, l’Université de La Réunion, a participé de plain-pied à la semaine créole. Un programme d’animation basé sur la musique, les contes et légendes et l’intervention des acteurs culturels créoles, a été proposé aux étudiants qui ont apprécié l’initiative. Pour l’édition 2006, la Coordination de la Semaine Créole et la Chaire UNESCO de l’Université de La Réunion ont pour projet d’organiser une manifestation exceptionnelle et ambitieuse destinée à réunir les représentants de toutes les aires créolophones du monde pour débattre d’une part des processus en œuvre au sein des sociétés créoles et d’autre part du rôle éventuel qu’elles peuvent jouer dans le contexte de mondialisation.

Le projet

L’idée serait d’organiser à l’île de La Réunion au mois d’octobre 2006 un colloque ou un forum, en tous cas un événement qui regrouperait à la fois les universitaires et les représentants les plus éminents des sociétés créoles du monde entier: Dominique, Grenade, Guadeloupe, Guyane, Haïti, Louisiane, Martinique, Maurice, La Réunion, Sainte-Lucie, Saint-Thomas, Seychelles et Trinidad. Cette rencontre s’articulerait autour de trois thématiques :

  • Quels sont les éléments qui aujourd’hui constituent le dénominateur commun des sociétés créoles?
  • Le processus de créolisation est-il toujours en œuvre dans les sociétés créoles? Celles-ci ne sont-elles pas menacées par le phénomène de mondialisation?
  • Au moment où il est question de plus en plus du choc des cultures et des religions, de la montée de l’extrémisme et du fanatisme, et à une période où les conflits se multiplient, les sociétés créoles ont-elles un rôle historique à jouer?

Ces différents thèmes pourront bien entendu faire l’objet de déclinaisons pour éventuellement faciliter des travaux en ateliers ou en commissions.

Les porteurs de projet

  • L’association de la coordination de la semaine créole
  • La Chaire UNESCO de l’Université de La Réunion.

Les objectifs

A travers cet événement les objectifs poursuivis sont les suivants:

  • Actualiser les recherches et les connaissances sur les sociétés créoles du monde
  • Mettre en exergue l’originalité des cultures créoles
  • Contribuer à la mise en place d’un réseau regroupant les représentants universitaires, culturels voire politiques des sociétés créoles
  • Jeter les bases de réflexion pour l’élaboration d’un projet commun aux sociétés créoles

Coordination Somèn Kréol
8 rue Laférière
97400 Saint-Denis

Personne à contacter: José Macarty – 0692 87 73 86
 

 
Logo