«Bougouniéré invite à dîner»

Trois mois avant la première : des bonnes nouvelles et encore pas mal de problèmes.
 

QUI L'A FAIT ?

Un spectacle de BlonBa, structure malienne de création artistique et d'action culturelle. Avec Diarrah Sanogo (Bougouniéré), Michel Sangaré (Djéliba), Lassine Coulibaly (les triplés). Lumière et régie: Youssouf Péliaba et Hervé Gary. Administration au Mali : Boudramane Pona - Administration en France: Jean-Jacques Barey. Création conduite par Alioune Ifra Ndiaye et Jean-Louis Sagot-Duvauroux, collaboration artistique Pellem.

Avec quatre créations en six ans et une prestigieuse diffusion internationale, BlonBa compte aujourd'hui parmi les structures artistiques africaines les plus fécondes. Sa nouvelle création travaille à nouveau la tradition malienne du kotèba, farce burlesque de satire sociale. La question du rapport entre la société et le théâtre, entre le public et l'action dramatique est au cœur du spectacle. Un apport africain à des questions partout cruciales.

Contact au Mali : Alioune Ifra Ndiaye - 00 223 673 65 49 - BlonBa – BP E 1772 – Bamako – Mali

QUELLE EST L'HISTOIRE ?

Bamakoise énergique et pragmatique, Bougouniéré dirige une ONG aux objectifs un peu flous. Afin de recueillir des fonds pour son association, elle invite à dîner un important «bailleur» désireux de découvrir l'Afrique, la vraie. Toute la famille est mise à contribution, chacun des trois fils de Bougouniéré devant apporter un élément du plat que va préparer leur mère. Djeliba leur père, ingénieur excentrique, est quand à lui prié de ne pas interférer dans les négociations. Mais la préparation du repas prend des allures de catastrophe au fur et à mesure de l'arrivée des trois fils avec des ingrédients inattendus…

Bougouniéré invite à dîner

OU ET QUAND ON PEUT LE VOIR ?

  • Centre culturel français de Bamako (Mali)
    (223) 222 40 19 / (223) 223 08 90 - E-mail
    30 septembre 2005
  • Festival des Francophonies en Limousin / Rencontres de La Villette (France)
    05 55 10 90 10 - E-mail
    7, 8, 9 octobre 2005
  • Nouveau théâtre d'Angers – Centre dramatique national (France)
    02 41 88 90 08 - E-mail
    11, 12, 13, 14, 15 octobre 2005
  • Halle Roublot – Musiques au comptoir (Fontenay-sous-Bois, France)
    01 48 76 11 10 - E-mail
    20 octobre 2005
  • La Grange Dîmière – Théâtre de Fresnes (France)
    01 49 84 56 90 - E-mail
    12 et 13 novembre 2005
  • Centre culturel de rencontre de l'abbaye de Neümunster (Luxembourg)
    352/26 20 52 1 - E-mail
    17 novembre 2005
  • Espace 1789 – Théâtre de Saint-Ouen (France)
    01 40 11 02 27
    Entre le 22 novembre et le 4 décembre 2005, en lien avec Mains d'œuvre (en discussion)
  • Mains d'Oeuvres, avec Espace 1789 (Saint-Ouen, 93, France)
    01 40 11 02 27 - Site
    Du 23 novembre au 1er décembre 2005
  • Le Fourmidiable (Veynes, Hautes-Alpes, France)
    04 92 43 37 27 - E-mail
    3 et 4 décembre 2005
  • Théâtre Choisy-le-Roi – Scène conventionnée (94, France)
    01 48 90 89 79 - E-mail
    9, 10, 11 décembre 2005
  • Centre culturel français de Bamako (Mali)
    (223) 222 40 19 / (223) 223 08 90 - E-mail
    Décembre 2005 (dates à préciser)

Deux ou trois dates supplémentaires sont en discussion.

DANS QUELLES CONDITIONS ET À QUEL PRIX LE DIFFUSER

Le spectacle est conçu pour pouvoir être aussi joué dans des villages maliens, c'est à dire dans des lieux mal équipés. Sa lumière notamment peut exister de façon autonome. Il est vendu 3000 € ++ la représentation isolée, 2500 € dans le cas d'une série. Des représentations associatives peuvent être envisagées (conditions à débattre).

NOS REMERCIEMENTS VONT À EUX

Nous croyons que l'aventure de BlonBa est importante pour la constitution en Afrique d'une force de proposition artistique capable de se développer de façon autonome et durable. Nous sommes parvenus à faire partager cette conviction à de nombreux amis qui, d'une manière ou d'une autre, sont montés dans la barque avec nous. Nos remerciements vont à eux :

Le ministère malien de l'Education nationale, le ministère malien de la Jeunesse et des Sports, l'Agence malienne pour l'emploi des jeunes grâce à qui se prépare une importante diffusion du spectacle à Bamako et au Mali.
Le Centre culturel français de Bamako qui nous apporte un soutien constant depuis la naissance de l'aventure.
Le Rassemblement de la jeunesse pour le co-développement (Bamako, juillet 2005) qui participe utilement aux moments de la création.
Les théâtres européens qui nous font la confiance de nous accueillir pour cette tournée de création sans avoir vu le spectacle.
Les professionnels français qui nous apportent leur concours et leur compétence en sachant la fragilité de notre budget.
Thierry Sarfis et son complice Olivier Cabon, qui depuis le début de l'aventure nous offrent le visuel de nos spectacles.
Christophe Adriani qui accompagne bénévolement la construction du projet.
Les associations franco-maliennes qui s'investissent dans la promotion du spectacle.
Le groupe des 20 théâtres en Ile-de-France qui a soutenu l'écriture du texte.

IL NOUS RESTE DES PROBLÈMES À RÉSOUDRE

Une compagnie malienne, c'est comme une compagnie européenne: même quand le coup est parti, il reste toujours des problèmes à résoudre. Mais aux difficultés communes à tous s'en ajoutent qui sont spécifiques :

  • Nous payons des charges sociales, mais nous ne bénéficions pas des prestations qui correspondent. Les salaires nets doivent aussi payer sans remboursement le médecin et les médicaments (2,5 fois plus chers au Mali qu'en France). Ils préparent aussi la retraite…
  • Nous venons de loin et nous devons financer notre hébergement et nos frais sur l'ensemble de la tournée.
  • Nous ne bénéficions d'aucune indemnité de chômage. Les répétitions sont du temps intégralement salarié. Durant la tournée, les jours non travaillés doivent être payés sur les rentrées de la tournée.

En dépit de ces difficultés, BlonBa a toujours fondé l'essentiel de ses financements sur l'exploitation des spectacles. C'est dur à tenir, mais c'est une bonne façon de stimuler l'exigence du travail artistique. C'est aussi une condition de la liberté et de l'indépendance de la création. Et l'Afrique en a un besoin vital. Ce choix n'empêche pas qu'on ait besoin des autres.

SUR TROIS POINTS, VOUS POUVEZ PEUT-ÊTRE NOUS AIDER

  1. NOUS PROPOSER DES DATES SUPPLÉMENTAIRES ENTRE LA MI-OCTOBRE ET LA MI-DÉCEMBRE, OU NOUS AIDER À EN TROUVER
  2. NOUS PROPOSER UNE SOLUTION D'HÉBERGEMENT POUR QUATRE À CINQ PERSONNES EN RÉGION PARISIENNE DANS LA MÊME PÉRIODE.
  3. CONTRIBUER À LA PROMOTION SPECTACLE.
  4. EVENTUELLEMENT NOUS APPORTER DES SUBSIDES SUPPLÉMENTAIRES OU NOUS AIDER À EN TROUVER.

Contact au Mali : Alioune Ifra Ndiaye - 00 223 673 65 49 - BlonBa – BP E 1772 – Bamako – Mali