Potomitan

Site de promotion des cultures et des langues créoles
Annou voyé kreyòl douvan douvan

Colloque Damas

19-20 avril 2012

Guyane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche du spectacle de la Compagnie Semelle de Vent.

Colloque Damas

Organisateurs

Université des Antilles et de la Guyane
Conseil régional de la Guyane

Responsabilités scientifiques 

Kathleen GYSSELS (Université d’Anvers), Professeur de littérature
Monique BLERALD (UAG), Maître de conférences en langues et cultures régionales

Comité  scientifique

Abdoulaye Gaye (UAG), Maître de conférences en littératures anglaise et  anglophone
Apollinaire ANAKESA (UAG), Maître de conférences  en musicologie
Gérard POLICE (UAG)- Maître de conférences sen littératures  et  civilisations lusophones

Comité d’organisation

Conseil régional de la Guyane
IDA AGBO-Talon, IUT de Kourou
Marc Lony, Maître de conférences associé
Daniel LOIC, Directeur des études  littéraires
Audrey DEBIBAKAS, Etudiante ATER à l’université des Antilles Guyane en Troisième cycle Lettres
Dominique BOISDRON, Etudiante en Troisième cycle Science de l’éducation
Yohann PIERRE, Etudiant en Master
Jessica BARKER Etudiante en Master
Catherine EMMANUEL Etudiante en licence

boule  boule  boule

OBJECTIFS DU COLLOQUE

Après le décès d’Aimé Césaire (1913-2008), il s’avère une fois de plus que l’un des co-fondateurs majeurs du mouvement de la Négritude reste à l’ombre de Léopold Sédar Senghor (1906-2001) et d’Aimé Césaire. Pourtant, Léon-Gontran Damas (1912-1978) était un pionnier qui savait donner un retentissement international à la francophonie afro-antillaise et à la pensée postcoloniale.

Dans cet hommage et ce forum international, nous voulons réunir des témoins et des critiques qui apprécient l’homme et l’œuvre à sa juste valeur. Bien que sa poésie soit «moins sophistiquée» (Senghor), et qu’il y ait «du Prévert en lui» (Corzani), Damas reste «the ultimate multicultural intellectual» (Ojo-Ade). A l’ère de la post-Eloge, l’« étonnante dis-symphonie de ces trois paroles» (Glissant) incite à dresser le bilan de trois générations d’intellectuels et de littéraires qui ont marqué la Caraïbe en particulier, et le «Tout-monde» en général.

Plusieurs pistes seront l’objet d’échanges et de réflexions, sur ce promoteur de la conscience noire, d’origine africaine, amérindienne et européenne, «les trois fleuves qui coulent dans ses veines» comme il l’explique lui-même dans Black Label en 1956 :

  • La pensée de Damas dans la construction de l’identité guyanaise
  • Damas, l’ethnographe anti-eurocentriste (Veillées noires et Retour de Guyane)
  • Damas, le poète post-négritude (surréaliste, queer (Black-Label) et go-between (Harlem Renaissance, Alain Locke,…)  
  • Damas, le politicien controversé et le professeur consacré de black literature à Howard University (Washington, D.C.)
  • Damas, les femmes et l’amour
  • Réception de Damas  en Guyane, aux USA, en France
  • Damas et l’Afrique 
  • Damas et le Brésil
  • Damas et la musicalité littéraire
  • Quelle postérité et quelle relève: post-créolité?
  • Comment traduire Damas?
  • Comment enseigner Damas?

 

Présentation du Poète Léon Gontran Damas

Poète nouvelliste, essayiste et critique, Serge Patient est né le 24 Mars 1934 à Cayenne (Guyane Française). Fils d’un père instituteur et d’une mère directrice d’école maternelle, il suit sa scolarité en Guyane jusqu’au  lycée et part en France pour y poursuivre des études supérieures de Lettres. Il revient ensuite en Guyane où il est professeur d’espagnol au lycée Félix Eboué de Cayenne de 1958 à 1970 puis, devient de 1970 à 1974 principal du collège de Kourou pour enfin devenir proviseur du lycée d’enseignement général et technologique de Kourou jusqu’à son départ à la retraite.

Sur le plan politique, étudiant, il est déjà militant actif au sein de l’Union des Etudiants  Guyanais. Son engagement politique ne se dément pas: il fonde et milite au sein de l’UPG (Union du Peuple de Guyane) qui revendique pour la Guyane un statut d’autonomie. Il occupera de 1973 1986 des fonctions politiques à Kourou.

Il entame sa carrière d’écrivain en 1972, année de première parution de son livre «le Nègre du Gouverneur». Ce livre est réédité une première fois en 1978, puis un seconde fois en Mai 2001, et reçoit en décembre 2001, le Prix Carbet de la Caraïbe. Il publie aussi des poèmes: «Guyane pour tout dire», «le mal du pays», un essai: «Créole: langue, culture et identité», de nombreuses critiques dans «conscience guyanaise». Dans tous ses écrits, il jette un regard bouleversant, sensible et réaliste sur la recherche d’identité culturelle du peuple guyanais. Entre négritude, marronnage, indépendance, autonomie, esclavage, c’est au cœur de toutes ses mouvances et déchirures d’un peuple confronté à son histoire et parfois même confronté au propre oubli de son histoire que Serge Patient nous invite dans un cri poignant à voyager.

Programme du colloque

Jeudi 19 avril 2012

8h30 – 9 h00: Accueil des participants                       
9h00– 9h45: Ouverture par Serge PATIENT, Président d’honneur du Colloque; Allocutions des organisateurs (Kathleen GYSSELS et Monique BLERALD), du Président  de l’université, du Président  de la Région Guyane.Hommage à Léon Gontran Damas par Peter flam, slameur.
Pause (9h45)

1ère session: Le penseur postcolonial
10h00 – 10h20:  Alexander DICKOW «Chemins de Damas ou sauts du même au même? Damas et la Modernité »
10h25 – 10h45: Buata MALELA  «Violence et cheminement vers la Guyane? La postcolonialité de Léon-Gontran Damas»
10h50 – 11H20:  Kathleen GYSSELS «’Sur une carte postale’: LG Damas et la F[r]acture coloniale»
Questions/Réponses

2ème session: Douleur et Déliure
11h25 – 11h45 : Richard DJIROPO «L’expression du moi comme une synecdoque du nègre; je, cet autre toi, mon frère nègre! Chez Damas»   
11h50 – 12h10: Antonella EMINA «Déliures Damassiennes»
12h15 – 12h35: Yves CHEMLA «Black Label de Léon-Gontran Damas, l’énigme et la douleur»
12h35 – 12h50: Questions/Réponses.
12h50 - 14h15: Déjeuner

3ème session: Damas au carrefour des arts
14h30 – 14h50: Mylène DANGLADES : Léon Gontran Damas, Tout un florilège de mots
14h55 – 15h15: Gérald DESERT «Léon-Gontran Damas: poète jazz du trio de la Négritude»
15h20 – 15h40: Abdoulaye GAYE  «De Léon-Gontran Damas à LKJ, résonance poétique et musicale»
Questions/Réponses  -Pause (15h50)

4ème session: Damas  et la Guyane
15h55 – 16h15: Marie-Paule Jean-Louis, «Damas  et le conte»
16h20 – 16h50: Isabelle HIDAIR  et Marielle Ledy «La négritude et les idéologies des racines: Quels héritages dans l’identité créole guyanaise?»
16h50 – 17h00: Catherine LEPELLETIER Les métaphores des trois fleuves, les figures de la négritude

Vendredi 20 avril 2012

8h30 – 9h00: Accueil des participants

1ère session: Négritude & Surréalisme
9h00 – 9h20: Marc LONY, le style  «canaille» de Damas
9h25 – 9h45: René GNALEGA  «Léon-Gontran Damas et Léopold Sédar Senghor ou la rencontre de deux imaginaires»
9h50 – 10h10: Dominique MARTIN  «Damas ou l’écart absolu: ses rapports au Surréalisme» Discussion-Pause (10h35)

2ème session: Quête de l’ailleurs
10h50 – 11h10: Audrey DEBIBAKAS  «Détour» de Guyane: déperdition, dépossession ou prémices d’une démarche créatrice?
11h15 – 11h35: Liliane PESTRE DE ALMEIDA  «Damas et le Brésil»
11h35 – 12h00: Elisabeth BALDWIN  «Damas et George Amado, mémoire et traversées»
12h05 – 12h25: Discussion-
13h00 - 14h00: Déjeuner

3ème session: Enseigner et lire Damas aujourd’hui
14h15 – 14h35  Dominique BOISDRON  «Enseigner Damas» 
14h40 – 14h55: Monique BLERALD, «Damas  ou le chevalier mal-aimé»
15h00 – 15h20: Ernest PÉPIN «Lire Damas aujourd’hui»-Discussion

4ème session: Ethnographie  et témoignages
15h30 – 15h45: Christian CÉCILE  «Représentation de Léon-Gontran Damas dans la société guyanaise, réappropriation culturelle et stratégies identitaire»
15h50 - 16h20: Kristen SARGE «Léon-Gontran Damas, retour en Guyane (1934-1938)»
16 h25 – 16 h 40: Gisèle BOURQUIN  «Témoignages» -  Discussion.
Pause (16h50)

4ème session: L’engagement politique
17h00 – 17h20: Lydie CHOUCOUTOU: «L’activité parlementaire de Damas»
17h20-17h50: Antoine KARAM  et Elie Stephenson «L’engagement politique de Léon-Gontran Damas»-

18h-18h20: Clôture -Pierre-Yves Chicot (synthèse) Eugénie Rézaire et l’Assald.

REMERCIEMENTS

Pour l’élaboration de ce colloque international 2012 à Cayenne, les organisateurs remercient chaleureusement de leur soutien les partenaires institutionnels et universitaires suivants 

Direction Régionale des Affaires Culturelles de Guyane
Conseil Général
Mairie de Cayenne
Mairie de Kourou
Mairie de Saint-Laurent
Mairie de Mana
Mairie de Rémire-Montjoly
Novotel de Cayenne
Université Antwerpen de Belgique
Guyane Première

Sur le web

boule

 Viré monté